Avec 99,6 % de part de marché à eux deux, Android et iOS dominent outrageusement le marché des smartphones

0
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});


Le cabinet d’étude Gartner vient de publier son bilan annuel des ventes de smartphones dans le monde. S’il montre que le marché du smartphone se porte plutôt bien (5 % de croissance par rapport à 2015), il constate également que la quasi-totalité des smartphones vendus récemment sont tous installés sous Android et iOS. Un duopole qui n’est pas sans inquiéter.

android_google_normal_enquete_commission_européenne

Il aura donc fallu attendre la fin de 2016 pour que l’hégémonie d’Android et iOS se confirme définitivement. Selon les derniers chiffres de Gartner, les deux principaux OS mobiles seraient installés sur 99,6 % des smartphones vendus durant le quatrième trimestre de l’année 2016. Le dernier 0,4 % se partage avec Windows Phone (0,3 %) et les « autres OS » (qui ne sont pas précisés) 0,1 %. On notera également la piteuse performance de BlackBerry OS, avec 0 %, qui représente un peu plus de 200 000 appareils vendus lors du quatrième trimestre de 2016.

Un duopole qui ne favorise ni la concurrence, ni l’innovation

Android, qui était installé sur plus de 80 % des smartphones à la fin de l’année dernière, et iOS, avec presque 18 % de part de marché, sont donc désormais tout seuls sur le marché des smartphones. Un duopole n’est jamais bon pour les consommateurs : il n’incite pas les marques à innover (ou pas autant qu’elle le pourrait) et leur permet d’installer leurs propres services sur leurs OS en passant outre l’avis des utilisateurs, qui n’ont pas le choix. Ce n’est pas pour rien que la Commission européenne s’intéresse de près aux pratiques anticoncurrentielles supposées de Google avec Android en Europe, par exemple.


Samsung paye l’abandon du Galaxy Note 7

Le reste du bilan de Gartner est également très intéressant. Durant les trois derniers mois de l’année dernière, le cabinet d’étude américain constate que Samsung s’est fait distancer en termes de ventes par Apple, qui reprend sa première place de plus gros vendeur mondial de smartphones. Samsung paye l’arrêt de la commercialisation du Galaxy Note 7, mais doit aussi faire face à la concurrence de plus en plus forte de marques chinoises comme Huawei ou Oppo. Cela n’a toutefois pas empêché la marque coréenne de réaliser un excellent trimestre, porté notamment par sa branche semiconducteur. Le Galaxy S8, qui sera annoncé le mois prochain, devrait lui permettre de redresser la barre.




Source link


vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.