Voussa allez enfin savoir ce qui est arrivé à Jar Jar après la prélogie

0


Jar Jar Binks est un personnage clivant dans la saga Star Wars. Si quelques fous l’aiment bien, nombreux sont ceux qui le détestent. Et le détestent de manière viscérale. Si on lui doit en partie l’arrivée de l’Empire au pouvoir, on ne sait pas vraiment ce qu’il est devenu ensuite. Mais aujourd’hui, on sait.

Issa reparti sur Naboo

La dernière fois que Jar Jar a été vu dans Star Wars, c’était dans La Revanche des Sith. Il se trouvait alors sur Naboo, pleurant lors de l’enterrement de Padmé. Mais après ? Silence radio. On ne le voit (logiquement) pas dans la trilogie originale ni dans l’épisode VII.

Et un roman vient mettre un terme aux spéculations. Il s’agit de Star Wars Aftermath: Empire’s End de Chcuk Wendig. Troisième et dernier volet de la trilogie Aftermath qui nous raconte ce qu’il se passe entre Le Retour du Jedi et Le Réveil de la Force. Le livre sortira le 21 février en anglais, mais on en sait un peu plus sur ce qu’il va raconter.

Missa punkatoutou !

Comme le raconte Mashable, Star Wars Aftermath: Empire’s End dévoile ainsi la « fin » des aventures de Jar Jar via un interlude. Un interlude qui se déroule sur Naboo et qui suit un garçonnet réfugié du nom de Mapo.

Mapo se retrouve sur la planète Naboo et se balade dans la capitale. Il assiste alors à un spectacle de rue dans lequel un gungan amuse les enfants près d’une fontaine, et ce, deux fois par jour. Étrangement, seuls les enfants s’amassent autour de lui, les adultes évitant soigneusement de s’approcher.

À un moment, le gungan s’approche de Mapo et lui confie son identité : il se nomme Jar Jar Binks. Il lui explique ensuite qu’il a fait une grosse erreur et qu’il vit maintenant en paria. Les gens de Naboo lui reprochent en effet la prise du pouvoir de l’Empire et Jar Jar se voit dans l’obligation de vivre en saltimbanque.

Une conclusion au personnage qui se veut en réalité un appel du pied aux haters de Jar Jar, et l’on sait qu’ils sont nombreux. Voir le personnage finir ainsi en paria représente en effet une petite satisfaction pour eux, même si cet élément reste anecdotique dans l’histoire globale de Star Wars.



Source link


vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.