Loon, le projet d’internet avec des montgolfières de Google progresse

0
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});


Près de deux tiers de la population ne dispose pas d’un accès bon marché et rapide à Internet, surtout dans certaines zones rurales et isolées de la planète. Fort de ce constat et désireux d’apporter l’Internet à tous, Alphabet a développé, à partir de 2013, l’ambitieux projet Loon destiné à apporter une connexion Internet aux zones les plus isolées au moyen de montgolfières envoyées dans la stratosphère. Le projet Loon a rencontré récemment différents succès et une avancée majeure qui devrait permettre, dans les prochains mois, de mener des essais plus poussés avec de véritables utilisateurs.

Une avancée majeure dans le projet Loon

Astro Teller, le responsable du programme Loon a expliqué, dans un article publié sur le blog du Laboratoire X de Google, que le programme a connu une avancée majeure avec la mise au point d’une technologie permettant aux montgolfières de « naviguer avec les vents » et ainsi rester dans une zone déterminée sans être à la dérive au gré du vent comme auparavant. Cette avancée majeure dépasse même les attentes des ingénieurs et du chef de projet.

La mise au point de cette technologie de navigation est extrêmement importante pour le projet. En effet, en maintenant au dessus d’une zone déterminée les montgolfières de Loon, le projet a besoin de beaucoup moins d’unités pour couvrir constamment une zone déterminée. Une réduction particulièrement notable des coûts qui rend viable le projet. Cette avancée technique majeure est expliquée dans la vidéo publiée par « Project Loon » sur leur chaîne YouTube.

Prochaine étape, expérimenter avec de véritables utilisateurs

Le premier succès de navigation de montgolfières a été enregistré en 2016. Les équipes du projet Loon ont effectivement lancé un premier ballon équipé de cette technologie depuis Porto Rico dans les Caraïbes et l’ont manœuvré jusqu’au Pérou. La montgolfière est restée au dessus du nord du Pérou durant 98 jours et les équipes ont pu récupérer le ballon avec succès ensuite dans la région désertique péruvienne d’Ica.


De nombreux pays sont très intéressés par le projet Loon afin de couvrir des zones isolées de leur territoire. Chaque ballon est capable d’apporter la 3G ou la 4G sur un territoire de 40 km autour de sa position.


Crédits Photos : Capture d’écran d’une vidéo publiée par le projet Loon sur leur chaîne YouTube



Source link


vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.