Sony sous pression pour intégrer Android Wear 2.0 dans la SmartWatch 3

0
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});


La SmartWatch 3 de Sony connait une belle carrière : présentée en janvier 2015 à l’occasion du CES (mais dans les faits lancée en octobre 2014), cette montre connectée poursuivait son bonhomme de chemin loin des soubresauts d’un marché difficile.

Lorsque Google a finalement lancé la version finale d’Android Wear 2.0, beaucoup d’utilisateurs de la SmartWatch 3 espéraient que leur montre allait pouvoir bénéficier du nouveau système d’exploitation. Hélas, aucune trace nulle part de l’appareil dans la liste des montres compatibles.

Il faut dire qu’avec ses deux années au compteur (et plus même !), il paraissait logique que Sony n’allait pas faire des pieds et des mains pour adapter Android Wear 2.0 à son produit. Mais les propriétaires de la montre ne l’entendent pas de cette oreille : ils veulent les nouvelles fonctions du système ! C’est pourquoi une pétition a été lancée qui, il faut bien le dire, n’attire pas encore les foules : on en est à un peu plus de la moitié de l’objectif de… 500 signatures seulement.

Une SmartWatch 3 prête pour Android Wear 2.0

Toutefois, il y a certainement quelque chose à faire avec cette montre. Ses caractéristiques techniques sont suffisantes pour accueillir Android Wear 2.0 : elle intègre l’équivalent d’un processeur Snapdragon 400, 512 Mo de RAM, et même des capacités NFC pour Android Pay. Les pétitionnaires remarquent aussi que deux des montres compatibles Android Wear 2.0, les Zenwatch 2 d’Asus et Moto 360 2nd Gen embarquent des spécifications similaires.

La SmartWatch 3 fait même mieux que certains modèles capables d’être mis à jour : elle comprend en effet un GPS, le Wi-Fi, et elle est certifiée IP68. Bref, un produit tout à fait en mesure de faire bonne figure sous Android Wear 2.0 !


La pression sera-t-elle suffisante pour faire craquer Sony ? En tout cas, la SmartWatch 3 mérite en effet un peu d’amour de la part de son constructeur.




Source link


vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.