La Maison Blanche utiliserait une application de messagerie peu sécurisée

0


Des applications comme WhatsApp, Signal ou encore Télégram existent déjà et ont fait leurs preuves en matière de sécurité. Cependant, la Maison Blanche a privilégié l’app Confide, selon nos confrères du journal politique américain en ligne « Axios ». Assez similaire à celles citées précédemment, l’application de messagerie mobile permet d’envoyer des messages éphémères chiffrés. Ainsi, seul le destinataire et son auteur peuvent accéder à son contenu. Les échanges textuels s’autodétruisent et les potentielles captures d’écrans sont quasiment impossibles.

Marre des fuites !

Récemment, une nouvelle fuite d’information a placé le nouveau président américain dans une situation délicate. Différents journaux américains ont ainsi déclaré que son conseiller, Michael Flynn, entretiendrait des rapports étroits avec un diplomate russe. Evènement qui rappelle lors de sa campagne, l’année dernière,  les liaisons faites entre son équipe et les renseignements russes. Le président a donc été accusé de négligence quant à la sécurité de ses données.

Par conséquent, Donald Trump a décidé de lancer une enquête interne pour déterminer si les fuites ont été le fait de son équipe. La méfiance semble régner dans l’équipe du président et l’utilisation de Confide permet, à chacun, de prouver sa bonne-foi quant à la volonté de sécuriser ses échanges.

Confide est-elle la solution adaptée ?

Bien qu’elle soit déjà adoptée par de nombreux membres de la Maison Blanche, il est légitime de  se demander si ce choix est judicieux. Jon Brod, cofondateur et président de l’application Confide, a confié à nos confrères du journal « Mashable » que « si l’information selon laquelle les gens de la Maison Blanche utilisent Confide est vraie, nous pensons que ce choix est juste, et ce, quel que soit leur bord politique » avant d’affirmer : « Confide est très utile pour les personnes qui communiquent des informations sensibles ».

Or, Jonathan Zdziarski, un chercheur en sécurité, a remarqué que Confide comporte des failles, notamment sur les méthodes de chiffrement des messages. M Zdriarski ne serait pas le seul à émettre des doutes.  Plusieurs experts indépendants examinent, en ce moment, l’application et leurs premiers constats révèlent que l’outil ne serait pas adapté aux exigences élevées de la Maison Blanche en matière de sécurité.

Crédits Photos : Pixabay



Source link


vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.