La NASA compte sur vous pour localiser la 9ème planète

0


Selon les scientifiques de la NASA, notre système solaire devrait compter une neuvième planète, inconnue jusqu’à ce jour. L’observation de l’orientation de l’orbite de différents objets se trouvant au-delà de Neptune renforce cette hypothèse. Même si son existence est largement suspectée, nul n’a, pour le moment, été en mesure de la localiser et encore moins de l’observer. C’est pourquoi la NASA a décidé de lancer un projet baptisé « Backyard Worlds : Planet 9 » ce mercredi demandant la participation de volontaires pour trouver cette mystérieuse planète.

Prêter ses yeux à la NASA pour détecter les corps célestes en mouvement

La NASA met à disposition des images enregistrées par son télescope Wise. C’est là qu’interviennent les volontaires souhaitant aider l’agence spatiale. Il leur ait demandé de signaler les objets en mouvement sur ces instantanés de l’Espace en comparant deux clichés pris à des moments différents. La zone couverte est immense et le nombre de paires d’yeux nécessaires pour ce travail de fourmi important, d’où l’appel de l’agence spatiale à un public amateur et passionné.

Lorsqu’une personne repère un objet en mouvement, il peut signaler à la plateforme avoir repéré quelque chose. Les astrophysiciens de la NASA se pencheront donc sur cette « découverte » pour voir s’il s’agit de la mystérieuse 9ème planète ou d’un objet plus commun et banal. Découvrir cette neuvième planète est comme chercher une aiguille dans une botte de foin spatial. Pour participer au programme en tant que bénévole, c’est ici.

Des bénévoles passionnés et enthousiastes

Le forum parlant de l’expérience menée par la NASA regorge de témoignages enthousiastes d’amateurs. Pour beaucoup de passionnés des mystères de l’Espace, participer comme volontaire à cette expérience est particulièrement intéressante. A l’heure ou les puissances de calcul des ordinateurs est énorme, on peut se demander pourquoi la NASA demande la participation de volontaires.

La réponse vient tout simplement de notre voie lactée. La présence importante d’étoile dans cette portion de l’Espace vient embrouiller les algorithmes mis au point jusqu’à présent. De plus, l’œil humain et le cerveau humain ont des capacités que les ordinateurs ne sont, pour le moment, pas capables d’égaler.

Crédits Photos : Wikimedia de Tomruen



Source link


vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.