Mark Zuckerberg amorce sa mue en leader politique

0


Mark Zuckerberg est-il inspiré par le succès de Donald Trump dans la sphère politique ? On est en droit de le croire lorsque l’on prend connaissance du dernier post publié par le créateur de Facebook sur son fil d’actualité.

Dans son manifeste « Construire une communauté mondiale », l’homme propose en 6000 mots de « rassembler l’humanité » grâce à son réseau social.

Mark Zuckerberg en campagne politique ?

Le texte de Mark Zuckerberg est accessible à tous sur le compte du PDG de Facebook. En étudiant de près la sémantique utilisée, l’impression de se retrouver devant une ébauche de programme politique est saisissante.

Dans un premier temps, Mark Zuckerberg évoque la mondialisation et la volonté de certains de s’en écarter. Une erreur selon lui à l’heure où « nos plus grandes opportunités sont maintenant mondiales, comme répandre la prospérité et la liberté […] sortir les gens de la pauvreté, et accélérer la science. Nos plus grands problèmes ont aussi besoin de réponses mondiales, comme mettre fin au terrorisme, lutter contre le changement climatique et prévenir les pandémies ».

Pour cela, le créateur de Facebook exhorte à ce que « l’humanité se rassemble, pas seulement en cités ou en nations, mais en tant que communauté mondiale ».

Pour illustrer ces propos, Mark Zuckerberg puise dans les solutions mises en place par Facebook pour « rassembler l’humanité ». Il évoque notamment l’outil Safety Check qui permet une réponse coordonnée et collaborative face aux crises qui touchent le monde.

Lutter contre le terrorisme

Mark Zuckerberg est également revenu sur les polémiques qui veulent que Facebook favorise le terrorisme. Il indique que ses équipes travailleraient sur des algorithmes qui permettraient de censurer plus efficacement les pages et groupes diffusant de la propagande terroriste.

Ce n’est qu’une partie des « mesures » annoncées par Zuckerberg dans son manifeste. Ce dernier a par exemple voté une mesure qui lui permettrait de garder ses fonction dans son entreprise s’il venait à occuper un poste en politique et il s’est également entouré de spécialistes de la politique pour le compte de l’association Chan Zuckerberg Initiative qu’il a créé avec sa femme.

Rappelons que dans sa bonne résolution annuelle, le PDG de Facebook a déclaré qu’il visiterait les états américains où il n’avait encore jamais mis les pieds. Un voyage dans tout le pays qui rappelle fortement les voyages de campagne électorale effectués par les candidats aux élections présidentielles. S’il affirme qu’il n’est pas encore prêt pour des telles responsabilités, Mark Zuckerberg semble tout de même avoir mis tous les atouts de son côté.



Source link


vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.