l’arlésienne de Capcom est toujours en projet

0


Depuis son annonce en février 2013, lors du PlayStation Meeting durant lequel Sony avait officiellement dévoilé la PS4, Deep Down est totalement resté dans l’ombre (malgré un trailer au TGS 2013) et a même vu sa bêta être annulée alors qu’elle devait coïncider avec la sortie japonaise de la PS4 en 2014. Si certains joueurs attendent toujours d’en savoir plus sur ce titre qui doit en principe tourner sur le moteur graphique Panta Rhei (destiné à remplacer le MT Framework), Capcom ne cesse simplement de renouveler la marque afin de ne pas la perdre.

Pour mémoire, l’histoire de Deep Down (nom non définitif de ce donjon crawler supervisé par Yoshinori Ono, connu pour son importante implication sur la franchise Street Fighter) débute dans la ville de New York en l’an 2094. En touchant des artefacts magiques, les joueurs sont téléportés dans un passé lointain pour explorer des donjons et combattre des monstres afin d’obtenir des trésors, sachant que des armes telles que des lances et des épées peuvent être utilisées. Les joueurs peuvent également se regrouper en multijoueur dans les donjons et dans les batailles contre les boss.

Le dernier trailer de Deep Down

Il y a deux ans, Teruki Miyashita, le consumer games development division 2 department 2 senior manager (et le dernier ferme la porte) de Capcom indiquait à propos de Deep Down : « Nous avons fourni beaucoup d’efforts concernant les éléments graphiques et la production du jeu. La texture et la rouille de l’armure du joueur, les flammes qui s’échappent de la gueule du dragon, même la façon dont la lumière est réfléchie, revêtent un réalisme saisissant. L’utilisation de notre moteur Panta Rhei pour créer ce titre permet de surpasser graphiquement n’importe quel jeu PS4. Nous avons utilisé une variété d’éléments de production pour permettre aux joueurs de se fondre dans le monde du jeu. Il s’agit d’un titre de qualité qui fera dire aux joueurs : ‘Wow ! Capcom a sorti le grand jeu !’ »



Source link


vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.