Space X lance avec succès la capsule Dragon vers la station spatiale

0


C’est hier dimanche, depuis le centre spatial Kennedy en Floride et à 14h38 GMT (soit 9h38 heure locale) que le premier vol de Dragon vers l’ISS a été réalisé. La société américaine Space X est à l’origine du succès qui va ravitailler la Station Spatiale actuellement à 400 km en orbite au-dessus de nos têtes.

Un décollage et un atterrissage tout en douceur

Le tir de la capsule était initialement prévu samedi matin mais, s’est vu être annulé 13 secondes avant le démarrage des moteurs à cause d’une anomalie technique qui a pu, cependant, être réparée dès samedi soir. Malgré le faux départ et des conditions météo nuageuses, Dragon a finalement bien pris son envol hier matin.

La capsule Dragon va prendre la direction de L’ISS afin de pouvoir fournir aux astronautes 2,2 tonnes de denrées alimentaires, mais aussi du matériel scientifique dans le cadre d’un contrat avec la NASA. La réception de ces marchandises est attendue mardi par les spationautes de la Station Spatiale Internationale. Dix minutes seulement après le lancement, un porte-parole de Space X a annoncé en direct sur internet « Falcon a atterri une nouvelle fois ». La société américaine s’est vue félicitée par un tonnerre d’applaudissements et d’ovations depuis le centre de contrôle de la société Hawthorne en Californie pour cette récupération réussie du lanceur.

Pas toujours si simple

La société américaine comptabilise déjà 7 succès pour la réalisation de ce procédé périlleux. Le but de la manœuvre : réduire les coûts de mise en orbite en se servant, de nouveau, de la partie la plus couteuse de la fusée. Le premier étage de 41 mètres de haut a déjà atterrit quatre fois sur une barge en mer et trois fois sur le sol. Bien qu’il s’agisse, déjà, de la dixième de ses missions, Space X n’a pas toujours connu le succès. En septembre dernier, le lanceur a explosé lors d’un essai statique des moteurs à Cap Canaveral faisant de nombreux dégâts. Un satellite israélien estimé à 200 millions de dollars avait aussi été détruit.

L’entreprise américaine du domaine de l’astronautique, veut développer une version de Dragon qui, sous contrat avec la NASA, transportera des astronautes. Gwynne Shotwell, la directrice générale du groupe s’est dite « très confiante » vendredi dernier. Le vaisseau Dragon V2 pourrait transporter des astronautes dans l’espace dès 2018. Or, l’organisme officiel chargé d’auditer les dépenses fédérales et qui dépend du Congrès (GAO) a récemment rapporté, que le projet pourrait être remis à 2019. Les retards et coupes dans le budget destiné au programme seraient en cause. La GAO rajoute un point noir au tableau : le contrat conclut par la NASA avec l’agence spatiale russe et, qui est destiné à transporter des spationautes américains prendra fin en 2019.

Crédits Photos : Capture d’écran de la vidéo publiée sur YouTube par Space X



Source link


vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.