ZTE annule son smartphone à contrôler avec les yeux… tout en le relançant

0
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});



En octobre dernier, ZTE avait demandé aux internautes si plusieurs des produits les plus étonnants dans les cartons du constructeur pouvaient les intéresser. Un appareil est sorti du lot, un smartphone à contrôler avec les yeux.

Baptisé projet CSX, ce produit a ensuite été proposé au financement participatif sur Kickstarter. Après tout, quoi de plus normal pour un appareil choisi par les internautes. Mais voilà, visiblement ce smartphone n’a pas attiré les foules : sur un budget de 500 000 $, le CSX n’avait attiré qu’un peu plus de 36 000 $.

Peut-être que les investisseurs potentiels n’ont pas vraiment apprécié certaines des caractéristiques d’entrée ou de milieu de gamme du smartphone, qui embarquait un processeur Snapdragon 625, un écran de 5,5 pouces 1080p, 32 Go de stockage et 3 Go de RAM. Malgré tout, l’engin ne coûtait que 199 $ sur Kickstarter…

Un smartphone à coller partout

Mais la vraie innovation de ce produit, c’est bien sûr sa caméra capable de contrôler l’interface d’Android avec les yeux, notamment le scrolling vertical basé sur le mouvement des yeux. L’autre fonction étonnante de ce produit est la possibilité de le « coller » sur une surface plane grâce à une coque adhésive.


Tout cela n’arrivera pas dans les poches des utilisateurs, ZTE ayant décidé de rembourser ceux qui avaient misé sur ce projet Kickstarter. Néanmoins, cela ne veut pas dire que le CSX est mort pour rien. Le constructeur a l’intention de recycler le suivi du regard ainsi que l’aspect adhésif du smartphone dans un nouveau projet, le Hawkeye.

Il ne s’agit que d’un concept pour le moment, mais ZTE espère pouvoir le lancer avant la fin de l’année. La liste des spécifications reste encore à affiner, mais les déçus du CSX seront certainement heureux de pouvoir s’offrir un successeur.



Source link


vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.