Des scientifiques ont créé une pièce capable de générer un champ électrique pour charger n’importe quel objet sans fil

0
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});


On ne compte plus les objets alimentés en électricité autour de nous. Tous ont un point commun : il est nécessaire de les brancher pour les charger ou les recharger. Des scientifiques financés par Disney ont eu l’idée de créer une pièce dans laquelle circule un champ électrique permanent. Ce dernier est alors capable d’alimenter n’importe quel objet électrique, et ce, sans avoir besoin de fil.

Le concept est évidemment très séduisant. Ces scientifiques tentent de construire la maison du futur, un habitat dans lequel il suffirait de rentrer pour voir son smartphone se charger automatiquement où les lampes, les aspirateurs, les objets connectés n’auraient plus besoin d’être branchés à une prise secteur. Pour l’instant, ils ont conçu un prototype, une chambre avec des murs en aluminium dans laquelle on peut trouver une voiture télécommandée, des lampes, un smartphone ou un ventilateur alimentés en électricité sans aucun fil.

Une chambre sans prise électrique ni fils

Dans cette pièce, les objets n’ont pas besoin d’être proches d’une surface ou d’un chargeur à induction classique pour fonctionner. Il est par exemple possible de se déplacer librement dans la pièce et voir son smartphone se recharger automatiquement n’importe où. Évidemment, la recharge n’est pas efficace de la même façon partout selon où l’on se trouve. Mais cela est dû à la conception même de la chambre.


Cette dernière est recouverte entièrement d’aluminium, que ce soit le sol, le plafond ou les murs. En son centre se trouve un tuyau en cuivre sur lequel a été fixé une quinzaine de condensateurs. Ce sont ces condensateurs — les seuls qui sont reliés à l’électricité par un fil — qui vont se charger d’émettre un champ électrique appelé ici « quasistatic cavity resonance », ou QSCR.

Le procédé est assez technique (et mes connaissances en électricité assez limitées), mais d’après ce que je comprends, le courant va passer à travers le tuyau puis être diffusé à travers les murs, le plafond et le sol et les condensateurs vont créer un champ électrique qui tournent autour du tuyau.

Des dangers limités pour l’homme

La question que tout le monde se pose est évidemment : et les humains à l’intérieur de cette pièce alors ? Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les risques sont plutôt limités pour l’instant. Les scientifiques ont en effet calculé que la puissance maximum présente dans la pièce ne devait pas excéder les 1900 watts avant que le débit d’absorption spécifique (DAS, calculé en watts par kilogramme) n’atteigne des niveaux dangereux pour l’homme. Pour faire simple, vous ne vous transformerez pas en plat Picard dans un micro-onde si vous restez trop longtemps dans cette pièce.


Évidemment, il s’agit encore d’un prototype contraignant : impossible de l’utiliser si la pièce comprend des « trous » nécessaires à toute habitation humaine comme des portes ou des fenêtres. Les scientifiques derrière le projet ne désespèrent toutefois pas de voir leur invention se démocratiser dans les années à venir, notamment à l’aide de peinture conductive, pour remplacer les panneaux en aluminium de leur pièce.

Pour ceux qui n’ont pas peur des articles scentifiques en anglais : Quasistatic Cavity Resonance for Ubiquitous Wireless Power Transfer



Source link


vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.