Et si Pluton redevenait une planète ?

0


Pauvre Pluton. Considérée comme la neuvième planète du système solaire depuis sa découverte en 1930, elle est tombée dans la Ligue 2 du classement galactique en devenant une planète naine en 2006. Et si Pluton revenait au plus haut niveau dans le championnat ?

Make Pluto Great Again

C’est une demande d’Alan Stern, l’un des responsables de la mission New Horizons, qui a été repérée par Gizmodo. Stern, avec une équipe de scientifiques de la NASA, a proposé à l’International Astronomical Union (IAU) de revoir la définition d’une planète, afin de refaire entrer Pluton dans le rang.

Stern propose en effet de classer n’importe quel astre sphérique plus petit qu’une étoile au rang de planète. Cela signifie que Pluton redeviendrait une planète, mais également d’autres astres comme Cérès, Titan, Europe ou même la Lune. Au total, cette classification porterait le nombre de planètes de notre système à 110 !

Le fait est que la classification actuelle des planètes n’est pas adaptée aux nouvelles découvertes. Une planète, actuellement, c’est un astre sphérique qui tourne autour de notre soleil et qui se montre assez volumineux pour avoir « nettoyé » son voisinage en attirant des objets en orbite autour de lui, ce qui n’est pas le cas de Pluton. D’ailleurs, cette classification compte Mercure dans le rang des planètes, mais pas Titan, pourtant plus grande, qui n’est qu’un satellite de Jupiter.

Avec la définition actuelle, les exoplanètes (qui tournent autour d’autres étoiles), ne sont pas officiellement considérées comme des planètes. Tout comme les astres perdus au milieu de l’espace.

En tout cas, la proposition de Stern est intéressante, mais semble un peu simpliste. Mais Stern a une idée précise derrière la tête avec cette proposition : relancer l’intérêt du grand public pour l’exploration spatiale (et Pluton). Car si la classification des planètes n’est, en somme, qu’une classification artificielle créée par les humains, elle a son importance aux yeux du grand public. Une mission de la NASA partant explorer une planète est plus percutante qu’une mission allant voir une planète naine, un astéroïde ou un satellite.



Source link


vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.