le film n’est pas annulé

0


Metal Gear Solid au cinéma, c’est un souhait de Hideo Kojima depuis un peu plus de 10 ans. Néanmoins, si l’adaption en film est toujours en préparation, celle-ci a connu de nombreuses péripéties entre le refus de Kojima-san (quand ce dernier était encore en train de superviser le film et employé au sein de Konami) que le réalisateur Uwe Boll s’en occupe et l’annulation d’un projet avec Sony aux commandes ainsi que Michael De Luca.

Sans réelles nouvelles depuis le dernier communiqué indiquant que Jordan Vogt-Roberts s’occupait désormais du film Metal Gear Solid, le réalisateur de Kong : Skull Island en a profité pour faire une mise au point : « Pour moi, Metal Gear Solid est probablement la franchise la plus importante. C’est une œuvre tellement géniale et particulière, et travailler et passer du temps avec Hideo Kojima a été comme un rêve. C’est le meilleur et son équipe est la meilleure. Nous travaillons sur le scénario. Je me battrai bec et ongles pour être sûr que ce soit fait correctement, parce que c’est tellement facile de faire n’importe quoi, tellement facile pour le studio d’en faire un G.I. Joe ou un Mission Impossible. Metal Gear Solid doit être exactement ce qu’il est : Metal Gear Solid. »

L’histoire de Metal Gear Solid

Pour mémoire, l’intrigue tourne autour d’une arme de destruction massive, le Metal Gear. Les jeux suivent le plus souvent les opérations d’un soldat d’élite (Solid Snake, Naked Snake ou Raiden) qui doit s’infiltrer en terrain ennemi pour contrer une menace terroriste en usant de sa discrétion et de ses réflexes et dont la finalité est de détruire le Metal Gear, un char bipède avec une capacité de frappe nucléaire. La série est considérée comme l’une des plus matures qui soit de par les sujets qu’elle aborde, et affiche un message ouvertement pacifiste, anti-militariste et anti-nucléaire.



Source link


vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.