WhatsApp lance Status, calqué sur « Stories » de Snapchat

0
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});


L’application de messagerie au 1 milliard d’utilisateurs lance Status, ou des Stories à la Snapchat qui permettent de partager des messages multimédias (photo, vidéo, GIF) qui s’effacent au bout de 24 heures.

whatsapp-status-snapchat

Dans la course au réseau social numéro 1, tous les coups sont permis : l’un lance une fonctionnalité, immédiatement copiée et collée chez le second. À ce jeu-là, Facebook est très fort, et répond coup pour coup à Snapchat depuis quelque temps déjà, notamment sur Instagram qui est déjà pourvu de ses propres Stories. Pratique que le réseau social applique également chez sa filiale WhatsApp.

Message éphémère et chiffré

Dernier exemple en date avec Status, lancé dans le cadre du 8e anniversaire de l’app de messagerie le 24 février prochain et qui ressemble trait pour trait à Stories de Snapchat. À ceci près que WhatsApp y ajoute sa signature, le chiffrement. Cependant, la méthode de chiffrement appliquée à ces Status n’est pas communiquée. Tout juste sait-on que les messages envoyés sur WhatsApp sont chiffrés selon le protocole Signal (Open Whisper Systems).

Autrement, Status permet de partager des photos, vidéos, et GIFs qui peuvent être personnalisés avec du texte, des dessins et/ou des emojis. Ces messages seront visibles à l’ensemble des contacts, sauf à avoir préalablement modifié leur visibilité dans les paramètres de confidentialité, et s’effaceront au bout de 24 heures.

Clone des Stories de Snapchat

Une réplique de Snapchat comme autant d’appels du pied de la part de WhatsApp aux millions de jeunes utilisateurs que compte la plateforme de messagerie instantanée éphémère. Avec 1,2 milliard d’utilisateurs à travers le monde, la gourmandise de WhatsApp ne semble pas satisfaite.

Toutefois, c’est sa maison mère qui a dû revoir ses appétits de données à la baisse, du moins en Europe : sous la pression du G29 (rassemblant les CNIL européennes) puis des gouvernements européens, Facebook a stoppé la collecte des données des utilisateurs européens de WhatsApp. Un procédé qui a éveillé les soupçons de Bruxelles qui lui reproche de l’avoir dupé lors du rachat de WhatsApp en assurant être dans l’impossibilité technique d’effectuer un tel transfert de données entre les deux plateformes.


Lancé en France, WhatsApp Status est déployé dans un premier temps auprès d’un nombre restreint d’utilisateurs, avant d’être disponible plus largement sur iOS, Android et Windows.




Source link


vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.