Le Huawei P10, le parfait équilibre ?

0
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});



Alors que LG venait de dégainer son nouveau G6, Huawei a profité du MWC 2017 pour annoncer son nouveau P10. Il est vrai que l’annonce d’un nouveau smartphone de la gamme P arrive un peu en avance cette année. D’habitude, c’est au mois d’avril de l’année civile que la marque chinoise met à jour son smartphone porte-drapeau. Il est fort probable que Huawei ait finalement décidé de profiter de l’absence d’annonce chez Samsung au niveau des smartphones pour lâcher un peu en avance ses nouveaux P10 et P10 Plus.

Inutile de vous dire qu’on était impatient de le voir ce nouveau P10, c’est une des annonces phares de ce MWC 2017 et il était impossible de passer à côté tellement la marque chinoise est devenue importante en Europe. Pour les caractéristiques techniques, je vous renvoie vers son annonce ICI.


Quand vous découvrez pour la première fois le nouveau P10, vous remarquerez tout de suite que c’est bien le successeur du P9 avec un design relativement similaire si ce n’est au niveau des angles, moins anguleux et de l’épaisseur, plus fine. On retrouve une finition métal et Huawei nous a promis avoir encore travaillé sur la finition afin de nous proposer une qualité toujours meilleure. En France, les versions Argent, Or et Noire Mat seront disponibles dans un premier temps. Si les versions Argent et Noire vous propose un dos en métal assez classique, il faudra s’attarder que la version Or qui propose un dos avec des micro-reliefs. Résultats, pas de rayures possibles ! On demande à voir. Dans un second temps, une version Or Rose arrivera également, ainsi que des versions Verte et Bleue, issues d’un partenariat avec Pantone. La version Bleue proposera le même micro-relief que la version Or. Des versions classiques qu’on a eu en main et qui ont servi aux photos, on n’a rien noté de particulier, c’est agréable en main et ça ne glisse pas comme un iPhone 7. On aurait juste vraiment aimé avoir cette certification IP6x, malheureusement absente.

Avec une diagonale de 5,2 pouces, le smartphone est plutôt compact en main, ça change des smartphones XL comme le Mate 9. Huawei parle ainsi d’un écran occupant 72% de la surface avant. Du coup, la prise en main reste excellente et on redécouvre les joies d’une utilisation à une main de son smartphone (pour ceux qui sont passés sur un smartphone XL). Le capteur d’empreinte est maintenant sur la face avant avec un bouton sensitif capable de simuler les boutons virtuelles d’Android. Dans la pratique, ça fonctionne plutôt bien, il faut juste s’y faire. Concernant l’emplacement, j’avoue que j’aimais bien la présence dans le dos et que ça va me manquer un peu !

Côté photo, on retrouve le double objectif Leica 2.0 qu’on connaissait déjà avec le Mate 9 qui vous propose ainsi un capteur couleur de 12 Mégapixels et un capteur monochrome de 20 Mégapixels. Les objectifs sont grand angles et ouvre à F/2.2. On notera surtout maintenant la détection de visage mais aussi la possibilité d’utilisé l’effet Bokeh avec une ouverture équivalente à F/0.95 en noir et blanc (ce n’était pas possible avec le P9 et le Mate 9). On notera enfin EMUI qui passe en version 5.1, toujours sous Android 7.0 Nougat.

En conclusion pour cette première prise en main, Huawei fait évoluer sa gamme P et gomme peu à peu les petits défauts des générations précédentes. Avec le Mate 9, on avait passé un cap dans le traitement des photos en noir & blanc, Huawei semble avoir amélioré encore un peu plus son traitement et les premières photos nous proposent un rendu plutôt flatteur, on attendra avant de se prononcer tout de même.



Source link


vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.