entre le banal et l’excellence

0
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});


S’il y a bien une marque qui a le plus réussi à attirer l’attention des médias lors du MWC, c’est bien Nokia. La marque finlandaise peut remercier son 3310, véritable star du salon (et pas forcément pour de bonnes raisons), qui lui a permis de mieux mettre en avant ses trois premiers smartphones sous Android : les Nokia 3, 5 et 6. Des téléphones relativement inégaux, mais aux prix très agressifs.

On le sait depuis maintenant de nombreux mois, Nokia est bien de retour sur le marché des smartphones. Exit les Windows Phone, HMD, son nouveau propriétaire s’est associé à Foxconn – un constructeur de smartphones chinois – pour lancer de nouveaux appareils, installés sous Android cette fois-ci. Les trois premiers smartphones sont d’ailleurs des appareils d’entrée et de milieu de gamme, dont le plus cher ne coûtera pas plus de 230 euros.

Des Nokia 3 et 5 très banals

J’avoue avoir été assez peu impressionné par les Nokia 3 et 5. Les deux appareils sont des smartphones d’entrée de gamme tout ce qu’il y a de plus banal. Le premier dispose d’un design relativement grossier avec une coque en plastique, des bordures d’écran épaisses et un toucher qui ne m’a pas vraiment inspiré confiance. Sa fiche technique est toutefois honnête. Il embarque un écran de 5 pouces HD (aux couleurs très jaunâtres), une petite puce Mediatek MT6737, 2 Go de RAM et une mémoire interne de 16 Go. Ce n’est clairement pas un foudre de guerre, mais son tarif de 139 euros est très agressif.

Le Nokia 5 se montre un peu plus convaincant. Sa coque en métal est pour le coup plutôt bien finie, le téléphone s’avère un peu plus fin et son écran de 5,2 pouces m’a semblé un peu plus beau que celui du Nokia 3. Vendu moins de 190 euros, il embarque toutefois un capteur d’empreintes digitale sur sa façade et une fiche technique d’entrée de gamme typique (Snapdragon 430, 2 Go de RAM, écran HD, capteur de 13 MP).

Un Nokia 6 aux airs de Lumia

L’appareil le plus intéressant est sans conteste le Nokia 6. Pour faire simple, c’est un Lumia qui ne dit pas son nom, ce qui est assez malin de la part de Nokia. Il dispose d’une belle coque en acier brossé, d’un écran très bombé et d’un design massif qui respire la solidité. Le Nokia 6 fait vraiment premium. C’est un très bel appareil.



Sa fiche technique est un peu meilleure que ses deux petits frères. Il dispose d’un écran de 5,5 pouces Full HD (aux couleurs trop prononcées), d’un capteur d’empreinte digitale en façade, mais d’un petit processeur (toujours le Snapdragon 830) épaulé par 3 Go de RAM. Ce n’est pas franchement brillant, mais là encore, son prix est très bas : 229 euros dans sa version de base. Pour ce prix, je pense qu’il est difficile d’avoir un téléphone plus beau. Une version avec une coque noire et 64 Go de mémoire interne est prévue pour 300 euros.

A noter également que les trois appareils sont installés sous la dernière version d’Android, à savoir Android Nougat dans sa version 7.1.1. Nokia a utilisé une version stock et c’est donc l’interface de base de Google qui est présente. Et Google Assistant répond bien présent. Smartphone d’entrée de gamme oblige, je me demande s’ils auront droit à des mises à jour régulières.

Android Nougat au programme

Cette première incursion dans le monde d’Android de la part de Nokia est donc plutôt réussie dans l’ensemble. Je ne suis pas franchement convaincu par les Nokia 3 et 5. C’est le genre de téléphone tellement banals que je les ai pratiquement oublié une fois que je les ai reposé sur leur socle de présentation. Je suis plus emballé par le Nokia 6 : son design est soigné et me rappelle surtout une fois en main les Lumia haut de gamme de l’époque Windows Phone. C’est surtout un téléphone prometteur dans le sens où il annonce les intentions de Nokia sur ses smartphones à venir. La marque sino-finlandaise prévoit en effet de sortir un appareil haut de gamme avant la fin de l’année. Si le design et les finitions s’inspirent du Nokia 6, je suis plutôt optimiste.

Les trois téléphones devraient sortir en France dans les semaines à venir. Leur prix agressif associé à la marque Nokia devrait leur permettre de trouver rapidement leur public.



Source link


vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.