Breath of the Wild était un jeu 2D façon 8-bits

0


À l’occasion de l’édition 2017 de la Game Developers Conference, Nintendo a présenté les coulisses du développement de The Legend of Zelda : Breath of the Wild. Et dans sa genèse, le titre est passé par une version qui n’a rien à envier au tout premier The Legend of Zelda.

En pleine GDC 2017, qui bat son plein à San Francisco depuis le début de la semaine, Hidemaro Fujibayashi, Satoru Takizawa et Takuhiro Dohta étaient présents hier pour parler de leurs travaux sur The Legend of Zelda : Breath of the Wild (BotW). Les trois hommes sont respectivement réalisateur, directeur artistique et directeur technique sur le très attendu prochain titre de Nintendo.

The Legend of Zelda : 8-bits of the Wild

Depuis les prémisses du développement de BotW, Hidemaro Fujibayashi a voulu créer « un jeu dans lequel l’utilisateur peut pleinement penser et décider de ce qu’il veut faire et où il veut aller« . Selon le réalisateur, son but avec BotW était de « redécouvrir l’essence » de ce qui fait un jeu Zelda et « d’en rompre les conventions« . « Quand j’ai commencé à penser de cette façon, confie Hidemaro Fujibayashi, le Zelda original de la NES me venait à l’esprit« .

Afin de nous montrer à qu’elle point ce nouveau Zelda en appelle à son aïeul de 1987, Hidemaro Fujibayashi a dévoilé un prototype en 2D 8-Bit de BotW, qui a servi de « preuve de concept« . Dans la vidéo présentée lors du panel Nintendo, on peut voir Link, équipé d’une tunique bleue, en train d’abattre un arbre afin de se servir de son tronc pour traverser une rivière, ou encore se servir d’un feu de camp pour enflammer une forêt. Des actions que l’on retrouve dans la version finale de BoTW.

« J’ai pensé que le moyen le plus rapide de donner vie à une idée et de la présenter au reste de l’équipe était de la récréer dans un environnement 2D« , a expliqué Hidemaro Fujibayashi. il s’est donc tourné vers Takuhiro Dohta et lui a fourni de nombreuses données sur Link, afin qu’il réalise un prototype en 8-bits.

Nintendo dévoile des concepts-arts de pistes abandonnées durant le développement

En marge de la conférence, Nintendo a publié sur Twitter une série de dessins conceptuels montrant différentes pistes explorées lors de la création de BoTW, mais qui n’ont pas été retenues dans la version finale. Ainsi, les développeurs ont songé de remplacer la traditionnelle tunique de Link par un combo jean + sweat vert, de lui faire jouer de la guitare électrique ou encore de le laisser piloter une moto. Plus original, une invasion extraterrestre a même été envisagée.



Source link


vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.