Si les cartouches de la Switch ont un goût atroce, c’est parce que Nintendo vous veut du bien

0


Si pour le lancement de la Switch, vous avez décidé de vous fier aux YouTubeurs (personne n’est parfait), vous êtes probablement tombés sur une ou plusieurs vidéos de vidéastes léchant une cartouche et faisant la grimace. Il y a une raison à cela et c’est bien Nintendo qui est derrière.

Des cartouches au goût particulièrement amer

Alors voilà, à en croire tous ceux qui ont « goûté » une cartouche de jeu de Switch, cette dernière aurait un goût franchement abominable, décrit comme très amer et très fort, au point qu’il est difficile de la garder en bouche. Une journaliste de Polygon a léché une cartouche pour tester et affirme qu’au bout de quelques millisecondes, un goût aigre et insupportable apparaît dans la bouche puis descend très rapidement dans la gorge.

Mais pourquoi les cartouches de la Switch ont un aussi mauvais goût ? C’est d’autant plus étrange que la journaliste de Polygon a goûté des cartouches de Nintendo DS, de Nintendo 3DS et PlayStation Vita et n’a rien remarqué de particulier si ce n’est le goût « habituel » du plastique.

La réponse, on peut la deviner aisément, c’est que ce goût a été volontairement intégré aux cartouches par Nintendo. Ces dernières étant assez petites, des parents pourraient laisser des cartouches et de jeunes enfants pourraient essayer de les mettre en bouche, avec le risque de les avaler.

Un répulsif puissant mais non-toxique pour empêcher les jeunes enfants de les avaler

Pas très longtemps toutefois, puisque la cartouche a été recouverte de Benzoate de dénatonium. Nintendo a en effet confirmé à Polygon que les cartouches de Switch sont aspergées de ce répulsif très amer afin « d’éviter la possibilité d’une ingestion accidentelle ». Nintendo assure d’ailleurs que ce n’est pas un produit toxique. Ce que confirme d’ailleurs Wikipedia : « Il est utilisé comme répulsif pour prévenir l’ingestion des produits ménagers et les antigels, en vernis à ongles dans la lutte contre l’onychophagie [l’acte de se ronger les ongles NDLR] et sert à dénaturer l’éthanol. Ce composé artificiel est aussi amer que la quassine, le composé naturel connu le plus amer. »

Si j’en crois Polygon, cette « mode » de lécher ou de goûter des cartouches de Switch vient des États-Unis et plus précisément du journaliste américain Jeff Gerstmann, du site GiantBomb. Ce dernier aurait été le premier à signaler, dès le 25 février dernier, qu’il n’est pas conseillé de lécher les cartouches, après l’avoir testé le 24 février lors d’un livestream. Ce « héros » (mais je ne suis pas certain que l’histoire retienne son nom) a d’ailleurs été capturé à tout jamais à travers un GIF éloquent.

> La Switch sort la semaine prochaine : voici le calendrier complet des sorties sur la console en 2017



Source link


vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.