Twitter permet désormais de filtrer les têtes d’œuf et bien plus encore

0
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});



Twitter a apporté, depuis plusieurs semaines, différents changements passés assez inaperçus aux yeux des utilisateurs afin de sécuriser sa plateforme et lutter contre les tweets abusifs qui polluent parfois les comptes de ses utilisateurs. Le réseau à l’oiseau bleu vient d’aller encore plus loin en mettant en place, cette semaine, de nouvelles mesures et en offrant à ses utilisateurs des filtres plus efficaces contre le spam.

Des filtres avancés pour lutter contre les tweets abusifs

Une “tête d’oeuf” ou l’avatar par défaut d’un nouvel utilisateur.

Dans un communiqué de presse publié sur son site aujourd’hui, Twitter indique désormais proposer à ses utilisateurs des filtres plus élaborés pour les notifications. Il est désormais possible de filtrer les comptes n’ayant toujours pas mis en place de photo de profil et qui utilisent toujours l’avatar ressemblant à un œuf immaculé utilisé par défaut lors de l’enregistrement d’un nouvel utilisateur.

Les personnes souhaitant mieux filtrer les messages qu’ils reçoivent pourront, par ailleurs, choisir de filtrer les comptes ne disposant pas d’adresse e-mail ou de numéro de téléphone vérifié au moment de l’inscription. Ces nouveaux filtres devraient permettre de ne plus recevoir de spam auprès de comptes créés à cet effet. La fonction « Mute », qui permet de ne plus recevoir de message contenant un mot clé, a, elle-aussi, été améliorée et propose désormais davantage de fonctions.

Twitter va lutter aussi contre les comptes ayant des comportements abusifs

Le site de micro-blogging affirme dans son communiqué qu’il a, par ailleurs, mis en place une technologie destinée à repérer les comptes ayant un comportement abusif, même si ceux-ci n’ont pas été signalés par des utilisateurs. Les comptes ainsi pénalisés verront un certain nombre de fonctionnalités réduites.

Parmi les comptes visés par cette technologie, ceux qui mentionnent, à plusieurs reprises, des non-abonnés sans avoir reçu de sollicitation de leur part. Le communiqué de presse précise toutefois que ces outils étant récents, il est possible qu’ils se trompent ponctuellement et sanctionnent des comptes ne présentant pas de comportement abusif.

Crédits Photos : Pixabay / CC0 Public domain




Source link


vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.