[Illusion d’optique] Il n’y a pas un seul pixel rouge sur cette photo de fraises, et pourtant…

0
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});



Nos yeux nous trahissent parfois. Et ce n’est pas cet exemple qui nous fera penser le contraire. Après la fameuse et désormais célèbre, histoire de la robe, voici venu le temps des fraises. Sur cette photographie, l’illusion est due à ce que l’on appelle « la constance des couleurs » . En clair, notre cerveau va percevoir une couleur d’un objet de manière continue et homogène et ce, malgré la variation de l’éclairage.


L’œil et le cerveau

Interrogé par nos confrères de Vice, Bevil Conway, expert en perception visuelle au National Eye Institute explique « Si vous vous promenez en extérieur sous un ciel radieux, une couleur bleue éclatante va, d’une certaine manière, ‘contaminer’ tout ce que vous voyez. Si vous prenez une pomme rouge dans votre main et que le ciel est bleu, des longueurs d’onde du spectre de couleur bleue entreront dans votre œil. Si vous amenez cette même pomme dans une pièce fermée sous une lumière fluorescente ou incandescente, même si les pigments de la pomme sont toujours les mêmes, le contenu spectral de la source de lumière sera différent; le spectre de couleur réfléchi par l’objet et entrant dans l’œil sera donc, lui aussi, différent. »

En clair, nos cerveaux évoluent en fonction de ce que nous voyons tous les jours et corrigent ainsi automatiquement les couleurs, peu importe l’éclairage qui leur est attribué.

« Dans cette image, quelqu’un a effectué une petite manipulation très habile – de telle sorte que les objets que vous regardez, et qui devraient normalement vous apparaître en niveaux de gris ou achromatiques, semblent teintés d’une couleur attendue, le rouge. Pourtant, la source de lumière que votre cerveau interprète est bleue. Votre cerveau se dit ‘la lumière sous laquelle je vois ces fraises est bleue, donc je vais soustraire le la couleur bleue de chacun de ces pixels’. Or, quand vous prenez des pixels gris et que vous leur soustrayez du bleu, vous vous retrouvez avec du rouge. »

Pour résumer, notre cerveau était prédisposé à attribuer à ces fraises la couleur rouge. Nos yeux ne sont donc pas les seuls à nous jouer des tours.



Source link


vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.