C’est limite si Atlus ne vous menace pas si vous avez la mauvaise idée de streamer un peu trop de Persona 5

0


Il est rare qu’un éditeur soit aussi peu tranquille avec l’idée que ses fans fassent un stream de son jeu. D’habitude c’est plutôt le contraire. Pourtant, Atlus se montre particulièrement tendu quant à l’idée que les streamers et les YouTubers diffusent le jeu à partir d’un certain point afin de garder l’intrigue intacte. Cela peut se comprendre, mais la manière dont l’éditeur apporte ça sur la table est particulièrement brutale.

Persona 5 est sorti l’année dernière au Japon et hier dans nos vertes contrées ainsi qu’aux États-Unis. Évidemment, qui dit sortie d’un jeu dit également vague de streamers et de YouTubers avides de montrer à leur public à quoi ressemble le jeu. On savait déjà qu’Atlus n’était pas très chaud pour que son jeu soit l’objet de vidéos, car l’éditeur avait tout simplement bloqué toute fonctionnalité intégrée de partage de la PS4.

Mais aujourd’hui, les intentions de l’éditeur japonais se précisent encore plus. Atlus vient de publier ses recommandations de Stream pour Persona 5 sur son site officiel à destination des streamers et YouTubers occidentaux. Enfin, je parle de « recommandations », là on est plutôt dans le registre de la menace si vous voulez mon avis.

Voici le message publié par Atlus après les consignes demandant notamment à ne pas diffuser au-delà du 7 juillet (le jeu avance de manière chronologique au rythme de l’année scolaire des protagonistes, cela représente environ un tiers du jeu).

« S’agissant d’un jeu japonais avec une unique histoire à suivre, nos maîtres au Japon sont y très sensibles [aux problématiques de stream et de let’s play sur YouTube]. Le partage est présentement bloqué sur l’interface utilisateur de la PS4. […] Si vous décidez de streamer après les événements du 7 juillet (JE VOUS DÉCONSEILLE DE LE FAIRE, VOUS VOILÀ PRÉVENUS), vous vous exposez au risque de subir une réclamation de content ID ou pire, une suspension de chaîne. »

Vidéastes et éditeurs : je t’aime moi non plus

Évidemment, il est très compréhensible qu’Atlus ne veuille pas voir toute l’intrigue de Persona 5 étalée sur la place publique alors que le principal intérêt du jeu vient justement du scénario. Cependant, la forme fait franchement débat et effet Streisand oblige, c’est une mini-polémique qui commence à se développer sur les réseaux sociaux.

Fallait-il vraiment menacer de fermeture les chaînes qui ne respectent pas les consignes ? De simples recommandations n’auraient-elles pas suffi ? Après tout, il ne viendrait pas à l’esprit d’une personne qui ne veut pas se faire spoiler le jeu d’aller sur un stream qui le diffuse, si ? De même, si on prend le point de vue du streamer, quel intérêt a-t-il à spoiler le jeu à son public s’il ne le désire pas.

Je pense qu’Atlus – en tout cas Atlus Japon qui est peut-être un peu plus déconnecté des réalités et de l’importance des streamers/YouTubers en Occident – fait une mauvaise opération en terme de communication ici, car il crée une polémique pour un problème qui ne se pose pas réellement. En tout cas, je pense que l’éditeur a plus à y perdre, notamment en exposition vers un public qui n’aurait peut-être pas connu le jeu autrement, qu’à y gagner. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’un éditeur japonais cherche à mettre son nez dans les affaires des YouTubers et des streamers. Nintendo est par exemple bien connu pour sa politique assez stupide singulière quant à la monétisation des vidéos de ses jeux sur YouTube.

Mais, ce n’est que mon avis ! N’hésitez pas à dire ce que vous en pensez dans les commentaires. Quant à notre test, il ne devrait plus tarder et il sera évidemment garanti sans spoilers. Persona 5 est disponible sur PS4 et PS3.



Source link


vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.