Amazon Locker se démocratise dans 230 villes de France

0
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});


Fatigué de devoir courir avant la fermeture et d’ensuite faire la queue à la Poste pour récupérer un colis que vous avez reçu à votre domicile pendant votre absence ? Le système de point relais ne vous convient pas ? Alors Amazon a une autre solution pour vous qui pourrait bien être la bonne : Amazon Locker. Déjà disponible à l’étranger et dans une certaine mesure à Paris, le service arrive aujourd’hui dans 230 villes de France.

Un moyen pour ne pas courir après ses colis

Comme son nom l’indique, Amazon Locker propose des consignes accessibles en libre-service pour y récupérer ses achats. Situés dans des zones stratégiques (centres commerciaux, magasins, stations-service, parkings…), ces casiers sont pour la plupart accessibles 24h sur 24 et 7 jours sur 7. Les villes concernées pour le moment sont notamment Paris, Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nice, Toulouse ou encore Strasbourg.

Le fonctionnement d’Amazon Locker est simple. Si l’utilisateur opte pour cette solution lors de sa commande (les coordonnées d’un Amazon Locker fonctionnent comme une adresse classique dans votre carnet d’adresses), avec ou sans livraison rapide en 1 jour, il reçoit alors un code unique à renseigner au casier choisi pour récupérer son colis.


Amazon Locker : quelques conditions

Une fois l’avertissement de livraison reçu, l’acheteur a 3 jours pour aller récupérer son produit sinon ce dernier est renvoyé à Amazon qui envoie alors un remboursement intégral. Sans surprise, seuls les biens vendus et stockés par Amazon sont éligibles au service, tandis qu’ils ne doivent pas dépasser 42cm x 35cm x 32cm pour 4,5 kg.

Pour obtenir plus d’informations et savoir si un Amazon Locker se trouve proche de chez vous, ça se passe ici. De même, si vous êtes intéressé pour héberger un casier (qui peuvent par exemple arborer de la publicité…), Amazon donne des détails là.


Crédits Photos : Amazon



Source link


vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.