Grâce à la sonde Juno, Jupiter n’a jamais paru aussi belle

0


Cela va faire bientôt un an, le 5 juillet 2016 plus précisément, que la sonde Juno est arrivée près de Jupiter pour en étudier la surface jusqu’en février 2018. Elle a récemment dévoilé les résultats des quatre orbites réalisés pendant les 300 derniers jours, et c’est assez fascinant.

AFP PHOTO / NASA / HO

Alors que Cassini vient de plonger dans les anneaux de Saturne, la sonde Juno continue elle de tourner autour de Jupiter. Elle nous permet d’ailleurs de mieux comprendre la plus grande planète de notre système solaire (et la plus vieille), située à environ 650 millions de kilomètres de chez nous. Chacune de ces orbites dure 53 jours, et permet de survoler la haute atmosphère de la planète pendant six heures environ.

Des images époustouflantes

Les images transmises par la Junocam sont, comme vous pouvez vous y attendre, sidérantes de beauté. Elles offrent un niveau de détails très poussés. La photo qui suit a par exemple été prise à seulement 52 200 kilomètres de la surface. Ces clichés sublimes ont bien sûr été retravaillés et colorisés par un astronome. Celui-ci est renversé pour se focaliser sur les intempéries en particulier.

NASA / JPL-CALTECH / SWRI / MSSS / GABRIEL FISET

La reine des planètes est ainsi parcourue de nombreux tourbillons, qui sont en fait des orages gigantesques, parfois de la taille de la Terre. Les tâches filiformes sont quant à elles des immenses flux d’air.

Cette image permet de reconnaître Io, une des lunes de Jupiter, qui projette son ombre sur la célèbre tache rouge située dans l’hémisphère sud de la planète.

NASA / JPL-CALTECH / Liroma-52

Les chercheurs se sont également rendu compte que l’ammoniac, présent partout dans la haute atmosphère, voit sa densité baisser drastiquement à d’autres endroits. Les couleurs sont donc plus contrastées selon la partie observée.

« Nous savions qu’il y a un pic à l’équateur, a expliqué Leigh Fletcher (université de Leicester). Mais les nouvelles mesures dans les micro-ondes montrent qu’il plonge vers les abîmes à 300 kilomètres sous le nuage »

À cause d’un problème de moteur, la sonde ne pourra pas effectuer autant d’orbites que prévu (36 initialement). Cela ne devrait pas trop bousculer ses objectifs, puisqu’elle se rapprochera quand même de la planète, mais moins souvent que prévu.



Source link


vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.