FranceInfo a découvert le vrai-faux compte Twitter de Marine Le Pen et son pseudonyme

0


C’est ce qui s’appelle se faire griller. En 2015, des journalistes du Monde et de Libération affirmaient que Marine Le Pen, Présidente du Front National, possédait un compte Twitter avec faux nom et prénom, ce qui lui permettait d’être présente, en douce, sur le réseau social.

Un pseudonyme bien choisi

C’est une certaine Anne Lalanne qui a mis la puce à l’oreille de nombreuses personnes. Depuis deux ans, on peut voir cette femme, fictive donc, tweeter et partager, bien souvent, des nouvelles favorables à Marine Le Pen. FranceInfo a révélé il y a de cela trois jours un e-mail qui tend à prouver que cette fameuse Anne Lalanne n’est autre que la femme politique française de 48 ans. Le pseudonyme est bien choisi : Anne est le second prénom de la candidate à la Présidentielle de 2017 et Lalanne est le nom de jeune fille de sa mère, Pierette Lalanne.

Il faut bien avouer qu’à la vue des contenus publiés, on ne peut pas vraiment se montrer surpris. Du haut de ses 9 300 abonnés, cette mystérieuse femme parle essentiellement de politique et axe, parfois maladroitement, ses tweets en fonction des actualités liées au Front National. On peut aussi bien souvent voir des retweets des comptes du FN et de Marine Le Pen mais aussi la voir vanter les qualités de ses amis politiques. Bien évidemment, insultes envers ses adversaires et tacles contre les journalistes sont aussi de la partie.

Un e-mail qui en dit long

Plus problématique pour Marine Le Pen, son abonnement à des comptes d’extrême droite comme Fdesouche (Français de souche) qui a même droit à certaines citations tout comme certains posts dénonçant le racisme anti-blanc. Et c’est vendredi que la Présidente du FN s’est trahie, toute seule. FranceInfo explique ainsi qu’elle a envoyé à tous les députés européens membres de la commission des affaires juridiques un e-mail reçu depuis son adresse officielle de députée européenne, et l’a transféré depuis une autre adresse mail, reliée au compte Twitter d’Anne Lalanne.

©Radio France

Bien qu’elle n’ait toujours pas commenté cette information, les preuves paraissent aujourd’hui irréfutables. Vous savez donc qui vous suivez si vous êtes abonné au compte d’Anne Lalanne.



Source link


vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.