Dell présente son ordinateur All-in-One prêt pour la réalité virtuelle

0


Les PC tout-en-un sont des machines prêtes à l’emploi de plus en plus séduisant pour le bureau ou la famille. Et Dell compte bien marquer des points avec l’Inspiron 27 7000.

Présenté lors du dernier Computex 2017, le Dell Inspiron 27 7000 AIO (pour All-In-One) s’est laissé approcher d’un peu plus près. À travers ce modèle, qui a fort belle allure, l’américain aimerait imposer sa vision du tout-en-un, notamment dans les foyers.

Un design sobre mais élégant

Pour ce faire, la marque a décidé d’allier design et performance. On se retrouve donc avec un écran InfinityEdge de 27 pouces aux bordures très fines dans un châssis en aluminium plutôt agréable à l’œil. Comme souvent, il sera possible de choisir différentes configurations. Les définitions disponibles vont du Full HD jusqu’à la 4K UHD, accompagnées d’un système audio qui nous a semblé assez performant.

Mais que retrouve-t-on derrière la dalle ? Dell a opté pour la dernière gamme de processeurs Ryzen de chez AMD couplé à une carte graphique Polaris de Serie 500 du même constructeur (et au moins 8 Go de RAM, jusqu’à 32 Go). Preuve que la marque effectue son retour petit à petit auprès des grands constructeurs.

La connectique est solide avec une entrée USB Type-C, 4 ports USB 3.1 (complétés de 2 ports USB 2.0), 2 ports HDMI, un lecteur de carte SD et un port Ethernet. La machine devrait être assez facilement upgradable puisqu’il ne faut dévisser que deux vis pour accéder à la carte mère. On devrait donc pouvoir changer les éléments assez facilement. Le stockage sera lui aussi modulable avec le choix d’un disque dur mécanique de 1 To, ou d’un combo SSD + HDD.

Élargir les champ des possibilités

Le Texan aimerait se démarquer en proposant une machine assez puissante pour pouvoir effectuer à peu près tout. Si la bureautique même avancée ou le multimédia ne demandent pas de ressources trop importantes, l’Inspiron 27 7000 aspire a plus que cela. La puissance des composants la destine également au jeu vidéo en Full HD et au montage, l’a rendant particulièrement polyvalente.

Dell étonne en revanche en expliquant que le modèle est paré pour la réalité virtuelle. Le constructeur n’hésite d’ailleurs pas à l’afficher à côté du HTC Vive, tout en précisant que les autres casques sont également compatibles. Sur ce dernier point, nous emmétrons pour l’instant quelques réserves.

Comme le jeu en 4K, la réalité virtuelle demande des ressources conséquentes. La configuration d’entrée de gamme, qui devrait coûter aux alentours des mille euros, devrait être équipée d’un processeur AMD Ryzen 1400 et d’un GPU RX 560 équipé de 4 Go de RAM dédiée. Le jeu en 1080p ne posera pas de gros problème, mais on peut sérieusement douter de la capacité de cette carte à offrir une bonne expérience VR.

La réalité virtuelle… en suspend ?

C’est d’ailleurs pour cela que les autres modèles mis en avant, à partir de 1200/1300 euros, embarquent tous une RX 580, déjà nettement plus capable. Elle ne permettra néanmoins pas toujours de pratiquer les jeux les plus gourmands au maximum, à 60 fps. Il en sera de même pour la VR. Une grande partie des jeux actuels est composée d’expériences assez courtes, aux graphismes encore assez modestes. Cela devrait donc suffire, mais pas pour les plus gros titres à venir. Elle se destine plus à des petits logiciels 3D, ou à des moyens de faire découvrir la réalité virtuelle au sein du foyer ou du bureau. Une sorte d’entrée en matière, en somme.

Il faudra donc tester en profondeur les limites graphiques de ces nouveaux modèles, prévus pour l’été ou la rentrée de septembre. On a néanmoins hâte de voir ce que ces modèles pourront faire à l’avenir avec les prochain GPU Vega d’AMD, qui s’annoncent prometteurs.

Cependant, ce modèle disposent d’atouts indéniables. La volonté d’intégrer un véritable GPU, capable de faire tourner des jeux, élargit le champ des possibilités. Les All-in-One ont certes baissé de prix, mais les configurations varient beaucoup. Dell reste malgré tout dans un segment assez luxueux, mais propose une machine qui pourra convenir à de nombreux usages. Il pourrait donc trouver sa place dans des foyers où les utilisations divergent, ou chez ceux qui désirent une machine polyvalente pour un encombrement limité.



Source link


vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.