George Romero, le père du film de zombies, est décédé

0
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});


C’est une légende du cinéma américain qui est décédé cette nuit. George Romero, le père des films de zombies, est mort à l’âge de 77 ans à Toronto.

George Romero

Décédé à 77 ans

Décédé des suites d’un cancer du poumon foudroyant, George Romero s’est éteint paisiblement dans son sommeil, selon son manager. Tout Hollywood lui rend aujourd’hui hommage, car c’est bien ici une légende qui est passée de l’autre côté.

En plus d’avoir créé les codes des films de zombies, Romero est à l’origine de la présentation moderne du monstre. Alors créature magique issue du vaudou, Romero l’a transformé en monstre de cinéma résultant d’un virus. Une créature avec ses propres règles et sa propre esthétique.

Dawn of the Dead

Une filmographie marquée par les zombies

Le premier film de zombies de Romero (et son premier film tout court) a été La Nuit des morts-vivants, film en noir et blanc à petit budget qui nous raconte l’histoire d’une ferme assiégée par des zombies en Pennsylvanie.

La consécration est cependant venue en 1978 avec Zombie, ou Dawn of the Dead, film qui créé véritablement le genre et sa plus grande réussite. Dawn of the Dead est maintenant devenu un classique, nous racontant l’histoire de survivants se cachant dans un centre commercial assiégé par les zombies. Notons qu’en 2003, un alors tout jeune réalisateur nommé Zack Snyder réalisé un remake réussi.


Par la suite, Romero n’abandonna jamais le genre zombiesque et continua à étendre son univers avec des films tels que Day of the Dead ou Land of the Dead. Des films qui ne se contentaient pas seulement de mettre en scène des mangeurs de chair, mais qui passaient subtilement un message sur certains aspects de la société américaine.

Day of the Dead

Romero n’a pas fait que du zombie dans sa vie, puisqu’on lui doit des films tels que Knightriders, Creepshow ou Bruiser.


George Romero n’a pas seulement créé un nouveau monstre du cinéma, il a créé tout un pan de la pop-culture. On ne compte en effet plus les œuvres qui reprennent le principe du zombie (en le modifiant parfois), que ce soit dans le cinéma, à la télévision, dans la littérature ou dans le jeu vidéo. Toutes ces œuvres découlent bien des idées de Romero.

Adieu, George Romero, c’est une légende qui nous quitte aujourd’hui…



Source link


vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.