Microsoft plie face à Kaspersky et rectifie Windows 10

0


Windows met de l’eau dans son vin après la plainte de Kaspersky pour abus de position dominante auprès des autorités antitrust allemandes et celles de la Commission Européenne. La société russe reprochait notamment à Microsoft de profiter de sa position pour promouvoir son antivirus maison, Windows Defender, installé par défaut depuis Windows 8.

Microsoft consent à effectuer divers changements sur son système d’exploitation Windows en réponse aux critiques formulées par Kaspersky. Ils seront appliqués dès la mise à jour de Creator Fall Update.

La société éditrice de solution logiciel antivirus accusait Microsoft d’abuser de « sa position dominante sur le marché des système d’exploitation (OS) pour promouvoir avec acharnement son propre logiciel de sécurité (Windows Defender) – inférieur – au détriment de la solution de sécurité précédemment choisie par l’utilisateur » ou toute autre application tierce, assurait-on du côté de Kaspersky. Une pratique qui l’a incité à déposer plainte devant la Commission Européenne et les autorités allemandes de la concurrence, le German Federal Cartel Office.

Accusation d’abus de position dominante


Kaspersky dénonçait notamment la façon dont Windows désactivait son logiciel antivirus lorsque les utilisateurs passaient sous Windows 10. Par ailleurs, la firme ne laissait pas suffisamment de temps aux éditeurs pour s’assurer que les dernières mises à jour de l’OS sont compatibles avec leurs produits. À l’époque, Microsoft restait droit dans ses bottes et se disait « confiant que les options de sécurité de Windows 10 se conforment aux règles de la concurrence ».

Depuis, Redmond a du avoir vent de l’intransigeance de la commission européenne en matière de concurrence. Le 28 juin dernier, elle a sanctionné Google d’une amende record de 2,42 milliards d’euros. De quoi faire réfléchir la firme…

Microsoft joue l’apaisement

Parmi les solutions proposées, Microsoft envisage de travailler « plus étroitement » avec les fournisseurs de solutions antivirus (AV) sur les éventuels problèmes de compatibilités avec les mises à jour appliquées sur Windows, mais aussi de permettre aux éditeurs d’utiliser leurs propres alertes et notifications pour renouveler leurs produits AV avant ou après leur expiration.

Les réponses apportées par Microsoft semblent avoir satisfait Kaspersky qui se dit « absolument satisfait des changements qui seront implémentés dans la mise à jour Creator Fall de Windows 10 et nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour retirer nos réclamations et informer tous les organismes de réglementation que nous n’avons plus de problème pour Microsoft ».



Source link


vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.