L’origine du symbole Zéro « (0) » est plus ancienne qu’on ne le pensait

0


C’est un fait avéré. Le zéro est un espace vide, mais dynamique et riche de potentialités. Le zéro ne représente rien mais peut donner naissance à d’autres nombres. C’est comme cela qu’on peut le décrire. Mais avant d’être un chiffre, un numéro, il est surtout un symbole que nous prenons pour acquis. Son origine conceptuelle vient d’être, elle, remise en cause. En effet, un ancien manuscrit indien découvert dans un champ d’agriculteur près du village de Bakhshali nous prouverait que le zéro a émergé finalement 500 ans plus tôt qu’on ne le pensait.

L’origine du zéro actuel

Selon les dernières observations, le zéro serait apparu entre les IXe et XIIe siècles après J.C. Mais la datation au carbone du manuscrit Bakhshali, seule copie survivante d’un texte mathématique, a repoussé la date d’origine entre 224 et 383 après J.C. Confié aux chercheurs de la prestigieuse bibliothèque d’Oxford, le manuscrit contenait ainsi des centaines de symboles zéro, tous étant véhiculés par un point noir solide.

Des analyses approfondies sur l’âge et les origines de ce document ont ainsi été réalisées. Et les résultats indiqueraient qu’il a été écrit entre le 8e et le 12e siècle après J.C. Mais, et c’est là le fait intéressant, le style d’écriture, le contenu littéraire et mathématique et d’autres facteurs prouvent que ses origines remontent à plus loin dans le temps. La manuscrit se compose au total de 70 feuilles d’écorce de bouleau composées à partir de matériaux d’au moins trois différentes époques. C’est via la technique de la datation au carbone que les chercheurs ont pu arriver à de tels résultats. Ils expliquent

Cette découverte n’a pas encore été présentée comme un document de recherche à une éventuelle revue. Mais nous en parlons pour que d’éventuels auteurs puissent voir les résultats de nos recherches et puissent en savoir plus via la datation au carbone.

Le zéro de ce manuscrit indien est très intéressant. On apprend par exemple que le point noir était au départ seul avant de venir se greffer au symbole. De plus, c’est le seul symbole du manuscrit qui a droit à un espace réservé, ce qui lui confère un droit propre. Et d’après Marcus du Sautoy, professeur de Mathématiques à l’Université d’Oxford, ce zéro est bien la graine qui a permis de connaitre le zéro actuel :

Le zéro utilisé dans le manuscrit Bakhshali n’est pas encore un numéro dans son propre droit. Cette idée d’avoir besoin d’un symbole pour ne rien représenter dans le cadre de l’écriture des nombres dans le système de numéro de lieu a un patrimoine très ancien.

Voilà qui nous en apprend donc plus sur les origines de notre monde et de nos civilisations, aussi évoluées soient-elles.



Source link


vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.