BlackBerry va (beaucoup) mieux, merci pour lui

0


S’adapter ou mourir est le credo de bien des entreprises et BlackBerry semble l’avoir compris. Les derniers résultats de la firme en témoignent.

Le calvaire de BlackBerry semble enfin terminé. La société canadienne, autrefois fleuron de la téléphonie mobile, se montre sous un bien meilleur jour. L’abandon du marché des smartphones (malgré un sympathique KeyOne) et la diversification des tâches furent en effet des décisions salvatrices.

Il y a maintenant quatre ans que l’entreprise a transféré son activité principale vers le développement de logiciel et le transfert de données. Le chemin fut long mais semble désormais porter ses fruits.

La firme affiche d’excellents résultats financiers, comme en témoigne le cours de son action, qui a d’ailleurs pris 14 % à l’ouverture de la Bourse jeudi dernier. La capitalisation boursière de l’ex-RIM est désormais portée à 5,5 milliards de dollars.

Une explosion intimement liée par les prévisions enthousiasmantes de John Chen, le PDG du groupe, qui estime que le chiffre d’affaires global sur l’année 2018 sera compris entre 920 et 950 millions de dollars.

Bien évidemment, la branche Software et Services est le fer de lance de cette santé de fer. Le chiffre d’affaires de cette dernière a progressé de 34 % sur un an, et est estimé à 185 millions de dollars. Elle représente désormais 77 % des revenus de l’entreprise.

Ajoutons à cela que BlackBerry est loin d’avoir les poches vides. L’entreprise peut compter sur les 2,5 milliards de dollars dont elle dispose sur ses comptes, qui ont été récemment largement alimentés grâce à une forte amende payée par Qualcomm (concernant des royalties). Autant dire qu’elle a toutes les cartes en main pour continuer sereinement sa désormais fructueuse activité.



Source link


vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.