En attendant l’iPhone X et face au tarif attractif de l’iPhone 7, l’iPhone 8 peine à convaincre les acheteurs

0


Les opérateurs téléphoniques américains font grise mine face aux premiers jours de vente de l’iPhone 8. Les ventes du nouveau smartphone d’Apple seraient en effet moins importantes que celles de l’iPhone 7 l’année dernière. Ce qui a causé une baisse de l’action d’Apple, les investisseurs se demandant si la stratégie adoptée par Apple est bien la bonne.

Cette année, la stratégie de vente mise en place par Apple souffre d’un calendrier étrange. Apple a en effet annoncé deux nouveaux iPhone 8 au design très conservateur et un iPhone X plus innovant et donc plus à même d’attirer de nouveaux clients technophiles. Les premiers effets de cette stratégie commencent à se faire ressentir et il ne sont pas forcément bons pour les finances du géant américain.

« Des ventes anémiques »

Comme le souligne Reuters, les premiers jours de vente de l’iPhone 8 ont été beaucoup moins bons que ceux de l’iPhone 7, l’année dernière. Si Apple ne donne pas (plus) de chiffre, ce sont les deux plus gros importants opérateurs téléphoniques américains, Rogers (au Canada) et Verizon (aux États-Unis) qui se plaignent de l’attentisme de leurs clients.

Le représentant de Rogers juge ainsi les ventes de l’iPhone « anémiques » durant le mois de septembre. Chez Verizon, ses différents magasins ont également vendu 900 000 iPhone de moins que l’année dernière à la fin du troisième trimestre. Si les deux opérateurs sont donc déçus par le lancement de l’iPhone 8, ils ne sont pas inquiets pour autant. Ils savent que l’essentiel des ventes se produit durant la période précédant Noël (le fameux Black Friday américain) et surtout que l’iPhone X devrait relancer l’attrait de leurs consommateurs pour l’iPhone. À condition, bien entendu, qu’Apple puisse garantir les stocks, ce que semblent contredire les spécialistes de la marque.

• Lire aussi : Test de l’Apple iPhone 8 Plus : le choix par défaut ?

Un changement de génération d’iPhone qu’Apple paye par des ventes en demi-teinte

Ces déclarations, associées à des articles de médias asiatiques indiquant qu’Apple aurait demandé à Foxconn de réduire la production d’iPhone 8, ont fait baisser le cours de l’action d’Apple de trois points, hier. La marque américaine est tellement scrutée par les investisseurs que la moindre remarque ou rumeur sur ses nouveaux produits se paye en bourse.

Mais Apple paye finalement l’étrange stratégie mise en place cette année. En commercialisant rapidement un iPhone 8 dont le design n’a que peu changé par rapport à l’année dernière et en retardant la sortie de la véritable star de cette année, l’iPhone X, la marque a pris des risques. Difficile de trouver cet iPhone 8 attirant lorsque l’iPhone 7, qui lui ressemble trait pour trait, est désormais moins cher et que l’iPhone X n’est toujours pas disponible. Une période de transition entre deux générations de smartphones difficile pour Apple, puisque le concepteur n’a pas été capable de produire suffisamment d’iPhone X pour combler les attentes de ses consommateurs.

Un scénario qui ne devrait vraisemblablement pas se reproduire l’année prochaine, puisque l’on s’attend à ce que les iPhone de 2018 reprennent le design de l’iPhone X.



Source link


vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.