Test du Gear Fit 2 Pro : quand le tracker sportif peut remplacer la montre connectée

0


Dans la jungle des capteurs d’activité actuellement présents sur le marché, il est toujours difficile de s’y retrouver. Pourquoi mettre plus de 200 euros dans un capteur qui se contente de compter ses pas alors qu’il en existe des tonnes qui en font autant pour moins de 50 euros ? Avec le Gear Fit 2 Pro de Samsung, la réponse est très claire : parce que la qualité n’est clairement pas la même. Que ce soit en termes de design, d’ergonomie, de fonctionnalités ou de précision du suivi, ce Gear Fit 2 Pro se révèle en effet pratiquement parfait.

Présentation

Le Gear Fit 2 Pro n’est qu’une évolution du Gear Fit 2 sorti l’année dernière. Les deux appareils disposent du même design et de la même fiche technique à trois détails près. Le premier, c’est que le Gear Fit 2 Pro est désormais compatible nativement avec iOS, ce qui n’était pas le cas l’année dernière du Gear Fit 2 (même si cela a été corrigé en début d’année).

Le second détail, c’est que cette version Pro est désormais étanche à l’eau et supporte enfin la pression. Toujours IP 68, le Gear Fit 2 Pro est capable de supporter 5 ATM, autrement dit, il est capable de descendre jusqu’à 40 mètres de profondeur sous l’eau. Une application Speedo est d’ailleurs préinstallée sur la montre pour tracker ses activités de natation.

Le dernier changement concerne l’attache du bracelet. Le Gear Fit 2 Pro dispose cette année d’une boucle et non plus d’un bouton pressoir. Ce qui est beaucoup plus solide pour faire du sport. Voici la fiche technique du Gear Fit 2 Pro :

  Spec Gear Fit 2 Pro
Ecran – 1,5 pouces
– Ecran Super AMOLED
– Définition de 216 x 432 pixels
Dimensions (Hauteur × Largeur) 51,3 × 25,0 mm
Poids 34 grammes
Capteurs Accéléromètre, Baromètre, Capteur gyroscopique, Cardiofréquencemètre
GPS Oui (GPS,Glonass)
WiFi Oui (802.11 b/g/n 2.4GHz)
Bluetooth 4.2
Mémoire Vive 512 Mo
Mémoire interne 4 Go
Batterie 200 mAh

Il faut enfin noter que le Gear Fit 2 Pro est disponible en deux versions (S et L pour les petits et gros poignets) et en deux coloris : noir et rouge et noir.

Un bel écran incurvé et une excellente ergonomie

Samsung n’a pas vraiment fait évoluer le design de son Gear Fit 2 pour cette version Pro. Et c’est tant mieux, puisqu’il est toujours aussi réussi. À commencer par son superbe écran AMOLED incurvé qui affiche des couleurs éclatantes qui ressortent parfaitement, même en plein soleil. Samsung propose de base une douzaine de cadrans plus ou moins sportifs, plus ou moins sobres, mais qui ont tous le bon goût d’utiliser un fond noir pour mieux tirer parti des noirs profonds de la dalle AMOLED. Même au bout de quinze jours d’utilisation, regarder cet écran reste toujours un plaisir.

Quand il n’est pas utilisé, cet écran s’éteint automatiquement. Il se rallume lorsque l’utilisateur fait un mouvement de poignet ou appuie sur l’un des boutons de la montre. C’est d’ailleurs l’un des petits défauts de ce tracker. Il m’est souvent arrivé de ne pas réussir à lire l’heure sur le bracelet lorsque je relevais doucement ma manche ou que je penchais la tête pour voir l’heure parce que l’écran ne s’allumait pas automatiquement.

Samsung propose également deux coloris pour son nouveau bracelet. Un bracelet noir et un bracelet noir et rouge en silicone. C’est la version rouge et noir que nous a envoyé le constructeur. Ce n’est peut-être pas la version la plus sobre, mais c’est dans l’ensemble particulièrement réussi. Non seulement ce bracelet est très confortable (il faut dire que son poids d’une trentaine de grammes aide beaucoup), mais les petits losanges imprimés sur le silicone du bracelet donnent à l’ensemble un cachet certain. À titre personnel, je trouve la taille de ce capteur d’activité parfait : l’écran est suffisamment grand pour être facilement lisible, mais l’ensemble est suffisamment étroit pour ne pas manger mon (petit) poignet.

Le Gear Fit 2 Pro comprend deux boutons sur sa tranche droite. Celui du dessus permet de revenir en arrière tandis que le second permet de revenir au cadran, à l’écran principal. Des boutons que l’on utilise finalement assez rarement puisque la plupart des interactions passent par l’écran tactile. Enfin, au dos de l’appareil se trouve le capteur de rythme cardiaque et deux points jaunes permettant de recharger le Gear Fit 2 Pro sur son support.

Mise en marche : ceux qui ont un smartphone Samsung et ceux qui creusent

Heureux propriétaires d’un Galaxy S7, l’appairage du Gear Fit 2 Pro avec mon téléphone s’est déroulé très rapidement. Il m’a suffi d’activer le Bluetooth, de lancer l’application Gear préinstallée sur mon téléphone, de faire reconnaître le bracelet pour enfin finaliser l’installation en 3/4 étapes anodines.

C’est toutefois un peu plus compliqué (et long) sur un smartphone Android qui n’est pas de marque Samsung ou sur iOS. Dans ce cas, il est nécessaire de télécharger au moins deux applications (Samsung Gear et Samsung Health), un plug-in pour reconnaître le Gear Fit 2 par le téléphone et enfin créer un compte Samsung pour pouvoir accéder aux différentes informations.



Source link


vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.