le nouveau parangon du rapport qualité-prix ?

0


Honor comptait bel et bien commercialiser le Honor V10 en France et en Europe. Chez nous il prendra donc le nom de Honor View 10, premier smartphone de la nouvelle gamme View, qui fera la part belle aux grands écrans. Réduire ce téléphone à la seule taille de son affichage serait d’ailleurs un peu réducteur tant cet appareil regorge de ressources : puissance, I.A., design et surtout rapport qualité-prix, ce View 10 a beaucoup d’atouts dans sa manche.

Voici donc le Honor View 10. Si l’on s’en tient uniquement au design, il est bien difficile de le différencier du Honor 8 Pro ou du Honor 7X sorti récemment. Qu’on se comprenne bien, sa coque en métal, son double capteur photo arrière qui dépasse et les antennes (plus ou moins) apparentes sur les tranches du dos de l’appareil font de l’ensemble un objet plutôt agréable à l’oeil, mais pas franchement original. Le View 10 tient bien en main, ses matériaux sont premium et semblent vraiment solides, mais on sent que le constructeur n’a pas vraiment eu le temps de faire des efforts sur le design de cet appareil, qui ressemble déjà à deux autres smartphones de la marque sortis plus tôt dans l’année.

Un design efficace mais sans aucune prise de risque

La prise en main est cependant excellente. Lors de sa conférence d’annonce, Honor se montrait particulièrement fier de la finesse de son smartphone, de moins de 7 mm. Et c’est vrai qu’elle impressionne. Malgré son très grand écran de presque 6 pouces et la taille imposante de la coque, ce View 10 tient non seulement bien en main mais se révèle en plus plutôt léger. Du point de vue l’ergonomie, on comprend facilement pourquoi le constructeur ne prend (presque) pas de risques.

Ce View 10 est très classique et c’est finalement tant mieux. Contrairement au Huawei Mate 10 Pro, auquel il emprunte beaucoup, il possède bien un port jack. Il dispose également d’une prise USB Type-C, mais il n’est pas étanche à l’eau. Du côté de la façade, il n’y a pas grand-chose à signaler. L’écran au format 18:9 est vraiment bien intégré. Les plus pointilleux lui reprocheront peut-être des bordures d’écran latérales un peu épaisses. Mais c’est vraiment pour chipoter. Honor annonçait hier que son capteur d’empreinte digitale, placé sous l’écran — un choix curieux vu la taille de l’écran et de l’appareil — était recouvert d’une couche de verre. Je pensais alors naïvement que ce dernier se trouvait sous la vitre de l’écran. En fait, il est bel bien séparé de la vitre. Mais il est effectivement recouvert de verre. C’est beaucoup moins futuriste en vrai que lors d’une annonce de conférence de presse…

Un smartphone puissant qu’on nous promet tourné vers l’I.A.

Que dire des innombrables promesses faites par Honor à propos de la puissance et de l’I.A. si ce n’est que l’on a pas pu la tester correctement. La nouveauté logicielle la plus excitante de ce téléphone tient surtout à sa capacité à reconnaître le visage de l’utilisateur grâce à la caméra frontale. Une copie de Face ID de l’iPhone X qui ne dit pas son nom. Las, la fonctionnalité n’était pas encore implémentée sur les modèles de démonstration. C’est tout juste si l’on pouvait tester la reconnaissance de scène automatique par l’I.A. intégrée à l’application appareil photo (la même que sur le Huawei Mate 10 Pro, qui marche vraiment bien) ou si l’on pouvait lancer Microsoft Translator, une application de traduction automatique — là encore présente sur le Mate 10 Pro — et qui utilise la caméra arrière de l’appareil pour traduire du texte ou des caractères à la volée.

• Lire aussi : Prise en main du Huawei Mate 10 Pro : le premier smartphone intelligent ?

Avec son Kirin 970, ses 6 Go de RAM et ses 128 Go de mémoire interne (extensible avec une carte SD d’une capacité maximum de 256 Go), la fiche technique du Honor View 10 est indéniablement excitante. Elle l’est encore plus quand on la rapporte à son prix de vente, de 499 euros. Un rapport qualité-prix imbattable, surtout quand on le compare avec celui du Huawei Mate 10 Pro, vendu 800 euros, avec qui il partage les mêmes composants. On notera d’ailleurs avec plaisir que Honor a conservé des fonctionnalités intéressantes de son cousin : l’installation d’Android 80. Oreo et EMUI 8, le support de la dual 4G (les deux cartes SIM insérées dans l’appareil peuvent être utilisées en même temps pour capter la 4G) ou encore un capteur photo très performant.

Une sortie prévue au début de l’année prochaine

Reste maintenant à vérifier toutes les belles promesses qu’à fait Honor à propos de l’I.A. durant sa conférence d’hier. Le rendez-vous est pris pour le 8 janvier prochain, date à laquelle cet ambitieux Honor View 10 sortira en France.



Source link


vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.