ouf, on ne paiera pas pour les smartphones et ordinateurs !





La redevance TV à payer pour les smartphones, tablettes et ordinateurs, c’est définitivement non !  Le gouvernement a renoncé à étendre la taxe à tous les écrans et aux individus qui disposent d’une connexion à internet. Bercy l’a confirmé par l’intermédiaire du ministre Gérald Darmanin. D’autres pistes de réformes sont creusées.

redevance tv ecrans

Bonne nouvelle pour les utilisateurs qui craignaient de devoir payer la redevance TV pour la possession d’un smartphone, d’une tablette ou d’un ordinateur : ce n’est plus d’actualité. Le Particulier, média du groupe Le Figaro, rapporte que le ministère de l’Économie et des Finances a abandonné ce projet. Gérald Darmanin, Ministre de l’Action et des Comptes publics en charge du budget, a déclaré que « les micro-ordinateurs munis d’une carte télévision permettant la réception de la télévision ne sont pas taxables ».

Redevance TV : pas de taxe pour les smartphones, tablettes et ordinateurs

Les pistes pour réformer la redevance TV se sont multipliées au cours des derniers mois. Une de celles dont on a baucoup entendu parler est l’extension de cette taxe aux smartphones, tablettes et PC. Un projet un temps soutenu par Françoise Nyssen, la ministre de la Culture. Mais qui avait finalement pris du plomb dans l’aile après un refus du Sénat. On pensait que le gouvernement reviendrait à la charge, mais il n’en est finalement rien.

Alors que l’idée d’une redevance TV universelle d’un montant d’environ 150€ a été proposée par la Scam (Société civile des auteurs multimédia), des députés de la majorité conseillent quant à eux de la rendre proportionnelle aux revenus. Ces sept députés (La République En Marche et Modem) font partie d’un groupe de travail sur l’audiovisuel public. Ils estiment que les foyers qui ne paient pas d’impôts doivent être exonérés de la contribution à l’audiovisuel public (CAP) et que le montant de celle-ci doit être calculée en fonction des moyens pour une meilleure justice fiscale. Ce sont également eux qui suggéraient justement de ne pas étendre la taxe aux ordinateurs et aux personnes qui disposent d’un accès internet afin de ne pas accentuer la pression sur les jeunes et les plus pauvres.






Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.