Altice vend la (quasi) moitié de son réseau fibre dans les zones peu denses


Altice Europe a besoin d’argent frais pour renflouer ses caisses, lestées par une dette de 30 milliards d’euros. Pour y parvenir, le groupe de réseaux et de médias a mis en vente une partie de SFR FTTH, une structure qui gère le réseau fibre de l’opérateur en dehors des zones denses. Altice a récemment vendu 49,99% de cette entreprise à trois fonds (Allianz Capital Partners, AXA IM et Omers Infrastructure).

Un chèque à 1,8 milliard d’euros

La vente de cette (presque) moitié du capital de la filiale va permettre à Altice d’encaisser un chèque de 1,8 milliard d’euros, tout en en conservant la majorité des parts. La somme versée par les fonds valorise SFR FTTH à hauteur de 3,6 milliards d’euros, ce qui est le haut de la fourchette espérée par l’entreprise de Patrick Drahi.

Pour Altice, cette opération est donc tout bénéfice, d’abord pour son désendettement bien sûr, qui fait régulièrement plonger l’action du groupe en Bourse. Mais aussi parce que le déploiement des lignes sera facilitée, les investissements nécessaires étant répartis entre les actionnaires. SFR FTTH compte un million de prises fibre, et la société devra en poser autant chaque année jusqu’en 2022.

L’objectif est en effet d’atteindre 5 millions de prises dans les zones peu denses et les villes moyennes. En contrat avec l’État et les collectivités locales qui versent des subventions, Altice a un calendrier serré pour ce déploiement. Le groupe conserve par ailleurs la propriété des 2,5 millions de prises fibre dans les grandes villes, ainsi que de 100% de son réseau câblé.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.