Apple envisage de ne plus produire ses iPhone en Chine si Trump applique sa taxe à 25%





Apple fait fabriquer la quasi totalité de ses iPhone auprès de sous-traitants chinois, il pourrait bientôt être forcé à quitter le pays et trouver un nouveau marché où s’installer. Donald Trump envisage une taxe de 10 à 25% sur les appareils électroniques américains assemblés en Chine. La firme de Cupertino pourrait gérer 10% mais pas 25%.

iphone apple chine

Dans la guerre économique toujours plus virulente qui les oppose, la Chine et les États-Unis multiplient les initiatives visant à affaiblir l’autre. A la fin du mois de novembre 2018, Donald Trump menaçait d’imposer les appareils électroniques des firmes américaines assemblés en Chine à hauteur d’au moins 10%, ce taux pouvant même grimper jusqu’à 25% en fonction de ce qu’il décide.

Apple accepte une taxe de 10% sur les iPhone, mais pas de 25%

Une nouvelle barrière tarifaire qui concerne directement Apple, qui designe ses appareils en Californie mais qui les fait fabriquer par des sous-traitants en Chine afin de réduire les coûts de production (ce qui ne les empêche de coûter la peau du popotin). Et bien selon Bloomberg, la firme de Cupertino serait en train de songer à déménager la production de ses iPhone en dehors de Chine si les États-Unis appliquent une taxe de 25%. En cas de taxe de 10%, Apple serait par contre prêt à accepter de rester. Une information qui a de quoi peut-être motiver l’exécutif américain à pencher vers les 25%.

Lire aussi : ZTE, Huawei : Donald Trump interdit au gouvernement des Etats-Unis d’utiliser leur technologie

Un départ de Chine constituerait un coup dur pour Apple, où résident la quasi-totalité de ses sous-traitants (notamment à Shenzhen). La société a bien commencé à travailler avec l’Inde, mais faire basculer d’un coup la totalité de la production sera une tâche extrêmement compliquée. C’est pourquoi le groupe se prépare mais attend la décision finale pour agir, préférant qu’une taxe de 10% soit appliquée aux iPhone plutôt que de délocaliser ses lignes de production.

Donald Trump en guerre contre la Chine et Huawei

« Vous voulez éviter les droits de douane ? Construisez des usines aux Etats-Unis ! «  suggérait pourtant Donald Trump à Apple en septembre. Une chose est sûre : cette mesure vise avant tout à attaquer la Chine plutôt que de ramener de l’emploi aux États-Unis. Apple et les autres géants de la tech trouveront des sous-traitants dans d’autres pays à bas salaires.

Si des répercussions sont à prévoir sur les entreprises américaines, ce sont les fournisseurs chinois qui vont le plus souffrir. D’autres victimes de Donald Trump avec Huawei que les États-Unis ont demandé à ses alliés de bannir des infrastructures 5G pour des raisons de sécurité. Motif invoqué : les risques de cyberespionnage impliquant le gouvernement chinois.






Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.