Partager c’est cool !

Les ralentissements ou autres bugs provoqués par les applis et l’accumulation de données ne sont pas réservés à votre ordinateur. Votre mobile aussi connaît des baisses de régime. Appliquez ces quelques astuces et il renouera avec la performance.

Les plantages qui affectent Windows ou Mac OS émanent rarement du système d’exploitation lui-même, mais plutôt des logiciels et des pilotes de périphérique fournis par des éditeurs et constructeurs tiers. Android est logé à la même enseigne. Si les mises à jour publiées par Google comblent les failles et remédient aux bugs de l’OS, les applications que vous installez viennent parfois gripper la belle mécanique.

Ainsi, certaines s’exécutent en arrière-plan, monopolisant mémoire vive ou bande passante sans que vous en ayez conscience. Cette activité invisible ralentit le téléphone, privant les autres programmes de ressources nécessaires à leur bon fonctionnement. Sans oublier ces applications peu scrupuleuses qui, même lorsqu’elles ne sont pas ouvertes, vous abreuvent de publicités.

Autre problème récurrent : l’espace de stockage, grignoté jour après jour par l’accumulation de photos, de musique, d’applications et de vidéos. Sans une organisation efficace, ce trop-plein risque de vous contraindre à des arbitrages délicats et à supprimer des fichiers auxquels vous tenez.

Enfin, l’autonomie demeurant le gros point noir des smartphones, mieux vaut ajuster la consommation afin de ne pas tomber en panne sèche. Autant de situations qu’il convient d’anticiper en procédant à un entretien régulier…

Débarrassez-vous des applications jamais utilisées

Abondance de gratuité nuit à la sobriété. La plupart des outils que vous installez peinent à s’imposer et tombent dans l’oubli une fois passé l’euphorie de la découverte. Mais pensez-vous à les supprimer de votre téléphone ? Pour afficher la liste des applications dont vous ne vous servez jamais, accédez au Play Store, déroulez le volet de menu et choisissez Mes jeux et applications, Applications installées. Activez le filtre Dernière utilisation, effectuez un balayage vers le bas pour prendre connaissance des éléments délaissés, puis désinstallez-les.

Déplacez des éléments vers la carte SD

Si les smartphones Android d’entrée de gamme n’offrent souvent que 16 Go ou 32 Go de stockage, ils peuvent accueillir une carte mémoire additionnelle. De quoi héberger des photos et des vidéos, mais aussi les applications les plus volumineuses. Pour forcer le transfert de certains éléments vers la carte SD, rendez-vous dans les paramètres de l’appareil. Appuyez sur Stockage, carte SD, puis effleurez les points de suspension à droite de l’écran et exécutez la commande Déplacer les données maintenant. Validez (Déplacer).

Optimisez l’espace de stockage

Sur la page d’accueil de la section Stockage des paramètres, sélectionnez la ligne relative à la mémoire interne du téléphone puis le bouton Libérer de l’espace. Cochez les fichiers que vous souhaitez supprimer et validez (Libérez). Revenez sur l’écran précédent et ouvrez de nouveau le volet d’options du stockage interne. Effleurez, cette fois, les traits horizontaux placés en
haut à gauche, puis activez Gestionnaire d’espace de stockage. Ce module effacera automatiquement les photos et les vidéos (sauvegardées dans le Cloud) datant de plus de 90 jours.

Procédez au grand nettoyage du téléphone

Vous voulez que votre téléphone conserve des performances optimales ? Un ménage régulier dans vos applications et fichiers s’impose. Pour éviter que l’opération ne devienne une corvée, faites appel aux services de Clean Master (gratuit), disponible sur le Play Store. Passez un premier coup de balai en activant l’icône Nettoyer maintenant. Décochez les dossiers que vous souhaitez garder, puis touchez Nettoyer les éléments indésirables. Accédez ensuite au volet Nettoyage avancé dans Outils préférés afin d’affiner l’opération.

Application Clean Master

Stoppez les processus en tâche de fond

Même en veille, votre smartphone est le siège d’une intense activité. De nombreuses applis s’exécutent en effet en tâche de fond, communiquant par exemple avec des serveurs distants pour y récupérer des informations ou en transmettre. Proposé gratuitement sur le Play Store, Greenify peut vous aider à mettre un peu d’ordre dans ces processus parfois très gourmands. Déroulez le menu de l’appli, appuyez sur Paramètres et cochez la case Always ignore background-free.

application Greenify

Anticipez les plantages liés aux mises à jour

Certaines applis qui vous sont indispensables peuvent soudain dysfonctionner après l’installation d’une mise à jour d’Android. Vous n’avez alors d’autre choix que d’attendre la publication d’un correctif. Sachez qu’il est toutefois possible d’éviter une telle issue en désactivant le mode de mise à jour automatique du Play Store. Pour cela, accédez aux paramètres de la boutique en ligne de Google. Dans la section Mise à jour automatique des applis, cochez l’option Ne pas mettre à jour automatiquement les applications et validez en pressant le bouton OK. Gardez ensuite un œil sur le store et lisez attentivement les descriptifs des mises à jour proposées pour vos applications.

Surfez sur le net sans publicité

Ghostery Privacy Browser

Il n’existe pas de module antipub adapté à la version mobile de Google Chrome. Pour lutter contre la prolifération des bandeaux et fenêtres à caractère commercial, adoptez un navigateur gratuit capable de bloquer mouchards et publicités, tel que Ghostery. Une fois ce browser en place, ouvrez le volet de menu, touchez l’engrenage et cochez l’option Bloquer les fenêtres pop-up.Dans Paramètres de confidentialité, effleurez Bloquer les cookies puis Toujours. Enfin, accédez au menu Ghostery et activez le filtre Tout bloquer dans Options de blocage des mouchards.

Détectez les notifications intempestives

Sur un mobile, les publicités non sollicitées ne sont pas l’apanage des navigateurs Internet. Elles peuvent également surgir au détour d’une appli. Pour y remédier, utilisez Addons Detector. Une fois dans ses paramètres, cochez les options Envoyer les données de scan et Activer le scanner en temps réel. Retournez ensuite sur la page d’accueil d’Addons Detector. Effleurez le
bouton Scan, puis Explorateur de permissions et cherchez la ligne android.permission.system_alert_Window de façon à obtenir la liste des applis autorisées à afficher des pop-up. Mais aussi à démasquer celles qui polluent votre écran, avant de les désinstaller si vous le souhaitez.

application android addons detector

Réinitialisez les préférences des applications

Lorsque vous installez ou utilisez un programme, vous lui accordez des privilèges, comme le droit d’émettre des notifications ou de communiquer en arrière-plan. Les applications accumulent par ailleurs des données, permanentes ou temporaires, qui occupent de la place. Pour les purger et revenir à leurs réglages d’origine, affichez le volet Paramètres, Système, Options de réinitialisation, Réinitialiser les préférences et appuyez sur Réinitialiser Applis. Si vous préférez une mesure moins radicale, effleurez Applis et notifications, sélectionnez un élément, puis désactivez les autorisations et les notifications que vous jugez inutiles.

Réglez les problèmes réseau

Votre mobile n’accroche plus le réseau 4G ? Un bug a peut-être « bloqué » l’accès à la carte SIM. Éteignez votre téléphone puis rallumez-le. Le problème persiste ? Ouvrez les Paramètres, allez dans Réseau et Internet, Réseau mobile et vérifiez que Données mobiles est activé. Accédez ensuite aux Paramètres avancés. Si le nom de votre opérateur ne figure pas dans la partie Réseau, désactivez Sélectionner automatiquement le réseau et désignez votre prestataire. Pour venir à bout des soucis liés aux connexions sans fil, touchez Paramètres, Système, Options de réinitialisation, Réinitialiser le Wifi, les données mobiles et le Bluetooth.

Forcez le redémarrage de votre téléphone

Ce simple geste met souvent un terme aux ralentissements ou aux bugs. Appuyez simultanément sur les boutons Volume haut (ou bas sur certains modèles) et Marche / Arrêt pendant une dizaine de secondes. Cette manipulation vide la mémoire et ferme les applications actives. Autre solution, démarrer le smartphone en mode sans échec, ce qui a pour conséquence de désactiver les applications. Pressez la touche Marche/Arrêt, faites un appui prolongé sur l’icône Éteindre et validez en effleurant OK.

Synchronisez vos données avec Google

Votre téléphone Android est associé à un compte Google. Ce lien assure, notamment, la restauration rapide des données et des fichiers que vous avez synchronisés dans le cloud. Dans les paramètres de l’appareil, pressez l’intitulé Utilisateurs et comptes. Vérifiez que le curseur Synchronisation auto. données est en position active. Effleurez l’icône Google, puis Synchro. du compte. Activez les curseurs associés aux éléments qui ne sont pas encore synchronisés, touchez les points à droite, et validez (Synchroniser maintenant).

Optimisez l’autonomie de votre smartphone

Si la batterie se vide de façon anormale ou ne se recharge que partiellement, recalibrez-la. «Regonflez» votre mobile au maximum, puis débranchez le chargeur. Mettez votre téléphone hors tension et redémarrez-le. Désactivez ensuite le mode veille de l’écran. Attendez que le smartphone s’éteigne et refaites le plein à 100%. Pour optimiser la consommation et adopter des
cycles de recharge optimaux, installez l’appli DU Battery Saver. Touchez l’image de la batterie pour afficher des infos sur l’accumulateur (température, tension, capacité…) et l’autonomie. Effleurez l’icône Restant pour accéder aux modes de recharge.

Application android DU Battery Saver

Sauvegardez le contenu de votre mobile

Pour assurer une remise en route rapide de l’appareil en cas de problème grave, installez et lancez l’application My Backup Pro. Activez New Backup, Données et optez pour la sauvegarde en ligne. Remplissez le formulaire d’inscription Register et validez (Create Account). Touchez ensuite Tout sélectionner, OK. Nommez la sauve garde et débutez l’enregistrement (OK).

Enfin, rétablissez sa configuration d’usine

application android my backup pro

Quand rien ne va plus, mieux vaut repartir de zéro. Après avoir mis vos données à l’abri (Lire «Sauvegardez le contenu de votre mobile» à l’étape précédente), désignez Paramètres, Système, Options de réinitialisation, Effacer tout, Réinitialiser le téléphone. Au redémarrage, associez le mobile à votre compte Google afin de restaurer les éléments synchronisés dans le cloud. Réinstallez ensuite My Backup Pro, connectez-vous à votre compte et effleurez MyBackups, Données, En ligne. Sélectionnez votre sauvegarde pour retrouver l’historique de vos SMS, le journal d’appels…

(article lu 853 fois)

Partager c’est cool !



Source link


Partager c’est cool !

Au même titre qu’une montre ou un réveille-matin, un ordinateur a besoin d’une pile pour fonctionner. Et lorsqu’elle est vide ou en fin de vie, le PC est a l’arrêt. La panne est assez peu fréquente et ne touchera que les machines d’un certain âge… ou celles dont la pile est défectueuse.

Même un PC super moderne gonflé aux gigahertz renferme une bonne vieille pile plate de 3 volts ! Le modèle le plus souvent utilisé est la pile lithium CR2032 d’un diamètre de 2 cm pour un peu plus de 3 mm d’épaisseur. Une simple pile bouton dont dépend le fonctionnement de votre machine. Cette pile a une durée de vie assez variable, allant de deux à dix ans selon les modèles.

Pile PC Panasonic CR2032 3volt

Souvent nommée (à tort en partie) « pile du Bios », cette pile a deux utilités : alimenter une petite mémoire sur laquelle sont stockés les paramètres modifiables du Bios, et alimenter l’horloge RTC (Real Time Clock).

Le Bios en lui-même est stocké sur une mémoire morte, en lecture seule, et non volatile. Même en l’absence de courant électrique, les informations qui y sont stockées ne seront pas perdues. En revanche, ce Bios est ajustable et configurable… et ces informations sont stockées ailleurs, sur une mémoire volatile qu’il est crucial de conserver sous tension.

C’est d’ailleurs ce qui donnait à la pile une importance relative pour les bidouilles qui pouvaient forcer une réinitialisation du Bios en l’enlevant quelques secondes, pour récupérer d’un overclocking raté ou de paramétrages hasardeux.

Chaque carte mère est différente

Sur les machines plus récentes, le Bios a cédé sa place à l’UEFI (Unified Extensible Firmware Interface) qui renferme l’ex-Bios et les modifiables de ce dernier. Au moment de la transition du Bios vers l’UEFI, on pensait que l’intégralité des informations (Bios et paramètres personnalisés) serait stockée dans des mémoires non volatiles, simplifiant ainsi l’ensemble.

Mais les choses ne sont pas aussi simples et si, désormais, toutes les cartes mères utilisent un UEFI, elles ne le font pas toutes de ma même manière. Certains constructeurs peuvent choisir de stocker certaines informations sur la même puce volatile que celle retenant les paramètres personnalisés du Bios. D’autres non. Il semble ne pas y avoir de constance en la matière et chaque marque dispose d’une assez grande latitude en la matière.

motherboard-bios-UEFI

D’où des retours d’expérience très divers si vous parcourez les forums ou les sites spécialisés. Certains peuvent démarrer leur PC même sans pile, d’autres non. Chaque modèle de carte mère est différent. Testé sur un mini-PC gamer récent : sans pile pas de boot… même pas de POST au moment du démarrage.

La pile n’est donc pas que l’alimentation d’une simple horloge système ou de paramètres bénins. Tout dépend de la manière dont le constructeur élabore sa carte mère.

Les symptômes

Quoi qu’il en soit, les symptômes sont toujours les mêmes, la pile étant chargée d’alimenter l’horloge RTC (Real Time Clock, une sorte de montre à quartz intégrée à votre carte mère), l’horloge de Windows perdra toujours sa synchronisation, et sera à remettre à l’heure à chaque démarrage du PC. En soi, rien de grave, mais c’est le premier signe de défaillance de la pile. Le second signe caractéristique est la perte des informations personnalisées du Bios.

A chaque démarrage, un message vous invitant à retourner dans le paramétrage du Bios pour y refaire vos réglages apparaît. Quand ces erreurs s’affichent, la pile n’en a plus pour très longtemps, il est donc important d’agir avant qu’elle ne soit définitivement morte. Dans le pire des cas, si la pile alimente une puce volatile renfermant des informations essentielles au boot, votre PC pourrait ne plus démarrer.

Identifiez le modèle

Changer la pile n’est pas compliqué du tout. Avant de courir au magasin en acheter une neuve, il est important de savoir quel modèle utiliser. Dans la grande majorité des cas, ce sera une CR2032 de 3 volts. Mais certains constructeurs peuvent utiliser un modèle plus petit de 16 mm de diamètre (dans les mini-PC, ou les Notebooks par exemple).

Et si certains utilisent une simple pile bouton, d’autres préfèrent un modèle enrobé dans de l’isolant dans lequel sont enfichés deux câbles reliés à une prise.

Si vous constatez que Windows perd l’heure à chaque démarrage, si vous devez rentrer dans le Bios à chaque démarrage pour rétablir vos paramètres, il est temps de passer par la case tournevis. Ouvrez votre PC de manière à voir la carte mère.

Sur un Desktop doté d’un gros boîtier standard, c’est assez simple et ouvrir le panneau latéral suffira. Sur des mini-PC, l’opération peut nécessiter un démontage plus avancé. On trouve en général de bons tutoriels de démontage sur YouTube ou sur des sites comme iFixit.

Ne vous lancez pas dans ce genre d’opération sur une machine de marque livrée finie avec ses tickets de garantie sur les vis, si la machine est encore couverte. Dans ce cas, passez par le constructeur qui vous changera la pile sans frais (normalement).

Deux types de piles

Selon les modèles de machines utilisées, il se peut que vous tombiez sur une carte mère embarquant une simple pile bouton, juste enfichée dans son logement, ou sur un modèle déporté enrobé dans un isolant et branché à la carte mère via une petite prise à deux fils. Cette dernière solution est souvent préférée sur les machines de petite taille afin d’économiser de la place sur le PCB, la pile et son isolant pouvant «flotter» sans risque au-dessus d’autres composants.

 

Si la pile bouton classique est facile à trouver en magasin, la version enrobée l’est un peu moins. Certaines boutiques très spécialisées peuvent en avoir en stock, sinon il faudra passer par les sites de vente en ligne comme Amazon ou Ebay qui en regorgent, venant généralement de l’étranger… parfois sans garantie quant à la qualité du matériel expédié.

Mais pour ce type de matériel et pour ce niveau de prix, l’erreur est moins douloureuse. Si vous êtes bricoleur et que vous maîtrisez la soudure, vous pouvez essayer de confectionner vous-même votre pile enrobée en récupérant les fils et le connecteur de l’ancienne pile, en reliant un fil à chaque face de la nouvelle et en refaisant à l’adhésif la partie isolante…

pile bios hp pavillon G7 serie 1000

Attention, cette solution très « système D » n’est à privilégier que si vous n’arrivez pas à vous procurer de modèle de remplacement viable, et que si votre matériel n’est plus sous garantie.

Remplacez la pile

Une fois la pile visible et le modèle identifié, assurez-vous d’avoir bien coupé l’alimentation électrique et déchargez-vous de toute électricité statique (évitez les vêtements produisant beaucoup d’électricité statique et touchez un objet métallique relié au sol pour vous décharger avant de toucher la carte mère). Sortez la pile de son logement, au besoin à l’aide d’un outil (petit tournevis, cure-dents) afin de la libérer en appuyant légèrement sur l’ergot qui la maintient en place. Si votre machine utilise une pile enrobée d’isolant, débranchez doucement le connecteur qui la relie à la carte mère et rebranchez la pile de remplacement.

Le cas particulier des Notebooks

Les ordinateurs nomades sont logés à la même enseigne que les Desktops et utilisent eux aussi une pile pour alimenter l’horloge RTC et quelques paramètres de configuration. Mais les choses sont un peu différentes sur portable, format oblige. La pile bouton est parfois trop grosse pour certains formats d’Ultrabooks, c’est pourquoi certains constructeurs préfèrent d’autres
méthodes pour conserver ces éléments alimentés en électricité.

Dans les ordinateurs portables, on peut trouver des piles plates plus petites, souvent de 16 mm de diamètre au lieu des 20 mm des Desktops. On trouvera aussi parfois des piles totalement différentes, de format spécifique et plus difficile à trouver dans le commerce.

Et même, certains modèles de Notebooks n’utilisent carrément plus de pile pour alimenter ces puces volatiles. On l’a vu chez Apple, notamment, dont les modèles se passent de pile depuis assez longtemps déjà, préférant un condensateur alimenté par la batterie en guise de remplacement. Plus petit, dépendant de la batterie… mais pas changeable. Ceci dit ce dernier a peu de chances de mourir comme une pile le ferait.

De plus, certains portables utilisent des piles ou des dispositifs rechargeables. Ainsi les modes d’emploi de certaines machines préconisent, en cas d’apparition des symptômes que nous évoquions plus haut pour les Desktops (perte de l’heure et réinitialisation intempestive du Bios), d’essayer de bien recharger la pile avant de contacter le SAV ou de tenter un changement.

Pour le faire, il faut brancher le portable, le laisser recharger sa batterie d’abord, puis le laisser branché sur secteur pendant plusieurs heures afin de recharger la petite pile RTC. Cette dernière se décharge « vite » et met très longtemps à se recharger. Toshiba dans ses modes d’emploi et ses rubriques d’aide en ligne préconise ainsi une charge secteur d’au moins 8 heures pour remplir la pile RTC. Si, après ce délai, les problèmes persistent, c’est sans doute que la pile est morte et qu’il faudra la changer.

Précautions d’usage

Attention, si votre Notebook est équipé d’une pile, la changer revient souvent à démonter la quasi-totalité de l’appareil. C’est assez ardu. Demandez d’abord un devis au SAV de votre fabricant avant de décider si l’aventure en vaut la peine.

Si le tarif vous semblait trop élevé, trouvez d’abord un bon tutoriel de démontage sur Youtube ou iFixit avant de vous lancer, et prenez toutes les précautions qui s’imposent : attention à l’électricité statique, attention de ne pas endommager la carte mère, et attention aux petits câbles branchés partout à l’intérieur du châssis.

Dans tous les cas, changer une pile RTC sur portable est possible, mais souvent bien plus complexe que sur Desktop. On en retiendra une bonne leçon : avant d’acheter un portable d’occasion, vérifiez la séquence de boot pour voir si des erreurs apparaissent lors de la séquence, et pour voir si le portable est bien à l’heure au démarrage. S’il ne l’est pas, vérifiez que la pile est
accessible et changeable facilement… ou reportez votre achat.

Pour préserver sa pile

Un ordinateur n’a recours à la pile que lorsque l’alimentation est complètement coupée. Tant que l’alimentation délivre du courant à la carte mère, la pile n’est pas sollicitée et les puces volatiles et l’horloge RTC sont maintenues à jour par l’alimentation ou la batterie si c’est un laptop.

Les ordinateurs passant le plus clair de leur temps éteint sont donc ceux qui vont le plus solliciter la pile. Si cette dernière est de mauvaise facture ou trop usée, elle va rapidement se détériorer, Il est donc, de ce point de vue, recommandé de préférer une mise en veille ou veille prolongée pour ne pas trop la solliciter.

De même, certaines conditions environnementales risquent d’abîmer la pile lithium : trop chaud, trop froid… ces accessoires n’apprécient pas trop et risquent de perdre leur énergie.

(article lu 1775 fois)

Partager c’est cool !



Source link


Partager c’est cool !

Logiciels, données et fichiers personnels, configuration du navigateur Internet, cet article détaille toutes les opérations à effectuer pour retrouver sur un nouveau PC tout ce que vous aviez sur l’ancien.

Pour retrouver tous vos outils et vos données sur la nouvelle machine, il va falloir y installer vos logiciels, transférer vos fichiers depuis votre ancien PC, sans oublier les paramètres personnels de votre navigateur Internet, avec mots de passe et favoris, et effectuer quelques réglages pour que tout cela fonctionne comme auparavant. Dans un nouvel environnement, peut-être, si vous passez du même coup de Windows 7 à Windows 10.

Partez sur des bases saines

Ce déménagement demande un petit effort, mais, outre l’avantage de disposer d’une machine plus récente et plus performante, il est aussi l’occasion de repartir sur des bases saines. En débarrassant votre PC neuf des éléments inutiles, et en réinstallant seulement les logiciels dont vous avez besoin, vous vous débarrassez du même coup des scories accumulées au cours du temps sur votre ancien système. Et tout cela n’est pas si compliqué : explications pas à pas dans les lignes qui suivent.

Nettoyez le nouvel ordinateur

Le logiciel gratuit PC Decrapifier vous débarrasse des logiciels inutiles et autres versions de démonstration, préinstallés sur votre PC neuf.

1- Analysez l’ordinateur

Téléchargez et lancez PC Decrapifier. Notez qu’aucune procédure d’installation n’est requise, le fichier téléchargé s’exécute directement. Sur la page d’accueil du programme, cliquez sur le bouton Analyze. Puis patientez quelques minutes, le temps de l’analyse des logiciels installés sur votre ordinateur.

Image du logiciel Pc Decrapifier

2- Examinez les résultats

A l‘issue de l‘inspection, le logiciel classe les programmes en 3 catégories: ceux qu’il est recommandé de désinstaller (Recommended), ceux que vous devriez envisager de supprimer (Questionable), et les autres (Everything Else), sur lesquels PC Decrapifier ne se prononce pas. Inspectez chaque catégorie.

3- Désinstallez des programmes

Cochez les programmes à désinstaller, dans chaque catégorie, puis cliquez sur Remove selected. Révisez la liste (cliquez sur Go back pour modifier votre sélection), vérifiez que la création d’un point de restauration est cochée, en bas de la fenêtre, et cliquez sur Begin Removal Now pour lancer la désinstallation. L’opération achevée, cliquez sur Close.

4- Complétez le nettoyage

Finissez le ménage vous-même, via les fonctions de désinstallation de Windows. Cliquez sur le bouton Paramètres du menu Démarrer, et allez à la rubrique Applications. Examinez la liste Applications et fonctionnalités. Un programme ou une appli Windows 10 ne vous sert à rien ? Cliquez dessus, puis sur Désinstaller.

Réinstallez vos logiciels

Vos logiciels ne peuvent être transférés d’un PC à l’autre: il faut les réinstaller. Pour ceux que vous aviez téléchargés sur Internet, pas besoin de les récupérer un par un.

1- Réinstaller les DVD

Si vous possédez le DVD d’installation des logiciels, il faut tout simplement les réutiliser sur votre nouveau PC. Ce dernier est dépourvu de lecteur ? Copiez le contenu du disque sur une clé USB, avec votre ancien PC. Puis branchez la clé sur le nouvel ordinateur, et lancez le programme d’installation (en général, setup.exe).

2- Transférer un abonnement

Pour les logiciels auxquels vous avez souscrit un abonnement, comme par exemple Office 365 pour la suite Microsoft Office, vous devrez en général d’abord les désinstaller de l‘ancien PC, puis les réinstaller sur le nouveau. Pour cela, allez sur le site de l’éditeur, connectez-vous à votre compte, et téléchargez le logiciel d’installation.

3- Télécharger des logiciels

Pour les logiciels que vous vous êtes procurés sur Internet, plutôt que de les retélécharger et les réinstaller un à un, allez sur le site Ninite, à l‘adresse www.ninite.com. Cochez les programmes désirés, puis cliquez sur Get your Ninite, sous la liste, pour télécharger votre fichier d’installation personnalisé.

le site ninite pour télécharger des logiciels

4- Pour tout installer

Faites un double-clic sur le fichier récupéré. Pour chacun des logiciels que vous avez sélectionnés, le programme d’installation est téléchargé (en français si disponible), puis exécuté. Pas de bouton Suivant à cliquer, pas de logiciels ou barres d’outils indésirables à décocher, Ninite le fait pour vous, tout est entièrement automatique.

Organiser le menu Démarrer

Si vous venez de Windows 7, vous allez découvrir avec Windows 10 un menu Démarrer profondément remanié. Voici comment accéder rapidement à vos logiciels.

1- Ouvrez la liste d’applications

En ouvrant le menu Démarrer, vous tombez sur une collection de « tuiles » correspondant aux applications fournies avec Windows 10. Pour accéder à vos propres logiciels, cliquez sur Toutes les applications, en haut à gauche.

2- Composez le Menu

Cliquez sur un logiciel que vous utilisez souvent, dans la liste d’applications, et faites Épingler au menu Démarrer. La tuile correspondante apparaît dès lors directement dans le menu Démarrer. Un clic droit sur les tuiles permet de les redimensionner ou de les retirer.

Changez les programmes par défaut

Par défaut, ce sont les applications fournies avec Windows qui sont lancées pour écouter de la musique, lire les vidéos, ou naviguer sur Internet. Remplacez-les par vos programmes préférés.

1- Ouvrez les paramètres

Ouvrez les Paramètres via le menu Démarrer, et allez dans ApplicationsApplications par défaut. Pour changer l‘application à utiliser pour une tâche donnée (messagerie, musique, photo, vidéo…), cliquez dessus et indiquez votre nouveau choix.

Applications par défaut Windows 10

2- Changez les programmes par défaut

Pour les autres types de fichiers, cliquez sur Choisir les applications par défaut par type de fichier. Pour chaque type de fichier concerné, sélectionnez le programme de votre choix.

Récupérez vos anciens fichiers

Transférez vos données sur le nouvel ordinateur via un disque dur externe, avec la fonction Sauvegarder et restaurer de Windows 7, toujours disponible sous Windows 10.

1- Choisissez la destination

Sur votre ancien PC, branchez le disque externe, puis ouvrez le Panneau de configuration (tapez Panneau dans le champ de recherche de Windows). Choisissez une présentation par icônes (en haut à droite), et cliquez sur Sauvegarder et restaurer, puis sur Configurer la sauvegarde. Sélectionnez le disque externe comme destination de la sauvegarde.

2- Sélectionnez les données

Pour la sélection des éléments à sauvegarder, cochez Me laisser choisir et cliquez sur Suivant. Cochez toutes les cases de la section Fichiers de données. Éventuellement, à la section Ordinateur, furetez dans vos disques à la recherche d’autres dossiers à sauvegarder. Décochez la case Inclure une image système, en bas de la fenêtre.

3- Lancez la sauvegarde

Cliquez sur Suivant, puis sur le bouton Enregistrer les paramètres et exécuter la sauvegarde. Patientez ensuite le temps de l’enregistrement des données sur le disque externe. A titre d’exemple, une sauvegarde de 40 Go demande environ une heure. L’opération achevée, débranchez le disque et branchez-le sur le nouveau PC.

4- Récupérez les fichiers

Sur le nouveau PC, ouvrez la fenêtre Sauvegarder et restaurer. À la section Restaurer, cliquez sur Choisir une autre sauvegarde…. Votre sauvegarde est automatiquement sélectionnée, cliquez sur Suivant et cochez Sélectionnez tous les fichiers… puis faites Suivant. Choisissez Dans l’emplacement d’origine et cliquez sur Restaurer.

Transférez les données des navigateurs internet

Avec Chrome ou Firefox, deux solutions pour retrouver favoris, historique, et mots de passe sur votre nouveau PC: passer par un compte d’utilisateur, ou si vous n’avez pas envie de stocker vos données dans le Cloud, copier votre profil d’une machine à l’autre.

1- Passez par un compte

Avec Firefox, ouvrez le menu (les 3 barres, en haut à droite) et faites Se connecter à Sync, puis Vous n’avez pas de compte ? Inscrivez-vous. Avec Chrome, depuis le menu (les 3 petits points en haut à droite), faites Paramètres → Activer la synchronisation. Créez un compte Google si vous n’en avez pas encore.

synchroniser les paramètres Firefox

2- Connectez-vous

Connectez-vous à votre compte sur l‘autre machine : votre nouveau PC, mais aussi votre tablette ou votre smartphone (en utilisant évidemment le même navigateur partout). Tous les paramètres du navigateur sont automatiquement synchronisés, vous retrouvez même sur chaque appareil les onglets restés ouverts sur un autre appareil. Pratique !

3- Copiez le profil Firefox

Ouvrez Le menu et choisissez Aide → Informations de dépannage. À la ligne Dossier de profil, cliquez sur Ouvrir le dossier correspondant. Copiez tout le contenu sur un support externe (disque ou clé USB), puis transférez-le sur votre nouveau PC, dans le dossier de profil de Firefox (même opération pour le trouver), en remplaçant les fichiers existants.

4- Copiez le profil Google Chrome

Tapez chrome://appcache-internals dans la barre d’adresses. L’emplacement de votre dossier de profil s’affiche. Sélectionnez-le (sans le chiffre entre parenthèses), copiez-le avec Ctrl + C, puis ouvrez l‘Explorateur de fichier de Windows, collez-le dans ta barre d’adresses (Ctrl + V) et validez. Copiez tout le contenu et transférez-le dans le dossier de profit de Chrome du nouveau PC (même opération pour le trouver).

Voilà, maintenant vous pouvez profiter pleinement de votre nouvelle machine sous Windows 10

(article lu 626 fois)

Partager c’est cool !



Source link