Deux développeurs ont réussi à porter Android Q sur Nintendo Switch


Pouvoir utiliser sa Nintendo Switch comme une tablette Android est tentant. Il faut dire que la machine de Nintendo fonctionne sous une architecture Nvidia Tegra X1, tout comme la Shield. Il est donc techniquement possible de porter Android sur son sympathique écran de 6,2 pouces. Il n’a pas fallu longtemps pour que de nombreux hackeurs se mettent à travailler activement sur cette tâche.

Deux ans après la sortie de la console, Billy Laws et Max Keller semblent être sur la bonne voie. Ces deux développeurs viennent de porter Android Q sur la Switch, comme le montre cette vidéo postée par Keller sur son compte Twitter. Il s’agit encore d’une version bêta, ce qui explique que l’ensemble soit un peu lent. Cela reste néanmoins fonctionnel puisque l’on contacte que le Wifi et le Bluetooth sont bien activés. Cerise sur le gâteau, même les Joy-cons fonctionnent ! Il précise néanmoins que le port USB n’est pas reconnu pour l’instant.

Pour l’instant, seul le processeur principal permet de faire fonctionner l’OS. Cela empêche donc d’utiliser la console sous Android pour jouer.Les deux compères travaillent activement à rendre le GPU compatible en se penchant sur la compatibilité des drivers.

Voilà qui pourrait libérer la puissance nécessaire à une utilisation (et un affichage) des plus fluides. On ne sait pas encore s’ils arriveront à leur fin, mais ils semblent déjà avoir abattu un travail considérable. Si c’est le cas, il faudra alors qu’il mette en place une méthode simple pour que les joueurs puissent faire la bascule. Mais on imagine que Nintendo veille et aura surement quelque chose à y redire.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.