Grammy Awards 2019 : la liste des principaux gagnants


La 61ème cérémonie des Grammy Awards a été placée sous le signe de la surprise. Entre l’apparition inattendue de Michelle Obama et le discours coupé du rappeur Drake, les spectateurs n’ont  pas eu le temps de s’ennuyer. Alicia Keys, accompagnée de ses acolytes Lady Gaga, Jennifer Lopez et Jada Pinkett Smith, a ouvert la cérémonie avec brio, les femmes étaient à l’honneur cette année.

Une cérémonie teintée de remous

« Que l’on aime la country, le rap ou le rock, la musique nous aide à partager qui nous sommes, notre dignité et nos chagrins, nos espoirs et nos joies » a déclaré Michelle Obama lors de son discours. Drake, grand gagnant du meilleur rap avec « God’s Plan », semble pencher dans son sens mais rappelle à ses confrères la véritable signification de la musique « Vous avez déjà gagné si des gens chantent vos chansons mot pour mot, si vous êtes un héros dans vos villes d’origines. Ecoutez-moi bien, si des personnes avec un travail lambda sont prêtes à braver la pluie, la neige et dépensé leur argent durement gagné pour acheter un billet pour vos concerts, vous n’avez pas besoin de ce prix. Je vous le dis, vous avez déjà gagné ». Mais son intervention n’a pas été du goût de tout le monde puisqu’il a gentiment été réduit au silence par une coupure publicité. Il n’est pas le seul gagnant à faire du grabuge puisque Childish Gambino (vainqueur du meilleur enregistrement, meilleur single et chanson de l’année attribuée aux auteurs/compositeurs avec « This is America ») a boycotté la cérémonie et n’est pas venu récupérer son prix. « This is america » est un pamphlet contre la société américaine, le chanteur y dénonce notamment le règne des armes à feu et racisme.

Girl power

Sans compter l’intervention surprise de Michelle Obama, les grandes gagnantes de cette cérémonie sont indéniablement les femmes qui s’illustrent dans de nombreuses catégories. On ne peut pas passer à côté de la performance de Lady Gaga qui a mis le feu sur scène avec « Shallow ». Titre avec lequel elle remporte le Grammy du meilleur duo avec Bradley Cooper. Mais la grande gagnante de cette soirée, c’est Kacey Musgraves qui remporte le Grammy de l’album de l’année avec Golden Hour. On peut également noter la jeune artiste, Dua Lipa qui remporte le Grammy de la révélation de l’année. Difficile de toutes les citer puisque, cette année, elles ont brillé de nombreuses catégories. Le girl power est en marche.

Notons également que la bande originale du film Back Panther (voir notre critique ici) s’illustre avec le Grammy de la meilleure bande originale pour une production visuelle.

La liste des principaux gagnants

  • Album de l’année : Golden Hour, Kacey Musgraves
  • Chanson de l’année : « This is america », Childish Gambino
  • Meilleure révélation : Dua Lipa
  • Meilleur album rap : Invasion of Privacy, Cardi B
  • Meilleur album de R&B : H.E.R, H.E.R
  • Meilleur rap de l’année : « God’s Plan », Drake
  • Meilleur album country : Golden Hour, Kacey Musgraves
  • Chanson de l’année : « this is america », Childish Gambino
  • Meilleur duo : « Shallow », Lady Gaga et Bradley Cooper
  • Producteur de l’année : Pharrell Williams
  • Meilleure performance de rap/chant : « This is America », Childish Gambino
  • Meilleure performance de rap : King’s Dead, Kendrick Lamar, Jay Rock, Future & James Blake / Bubblin, Anderson Park
  • Meilleur album rock : From the Fires, Greta Van Fleet
  • Meilleure chanson rock : « Masseduction », St.Vincent
  • Meilleure performance Metal : Electric Messiah, High on Fire
  • Meilleure performance rock : When bad does good, Chris Cornell
  • Meilleur album urbain contemporain — Everything Is Love, The Carters
  • Meilleure chanson R&B — « Boo’d Up », Ella Mai
  • Meilleur album Jazz Latin — Back To The Sunset, Dafnis Prieto Big Band
  • Meilleur album reggae — 44/876, Sting & Shaggy
  • Meilleur album vocal Pop — Sweetener, Ariana Grande
  • Best Traditional Pop Vocal Album — My Way, Willie Nelson
  • Meilleure performance pop individuelle — Joanne (Where Do You Think You’re Goin’?), Lady Gaga
  • Meilleure chanson country — “Space Cowboy,” Kacey Musgraves
  • Meilleure musique de film — Quincy, Quincy Jones
  • Meilleur enregistrement — « This Is America », Childish Gambino
  • Meilleur album Folk — All Ashore, Punch Brothers
  • Meilleur album de blues contemporain — Please Don’t Be Dead, Fantastic Negrito
  • Meilleur album de blues traditionnel — The Blues Is Alive And Well, Buddy Guy
  • Meilleure chanson écrite pour une production visuelle — “Shallow,” Lady Gaga & Bradley Cooper
  • Meilleure bande originale pour une production visuelle — Black Panther, Ludwig Göransson
  • Meilleur album de musique du monde — Freedom, Soweto Gospel Choir
  • Meilleurs arrangements instrumentales et vocales : « Spiderman Theme », Randy Waldman Featuring Take 6 & Chris Potter

 



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.