Hive : un nouveau service de trottinettes électriques plus « vertes » à Paris signé BMW et Daimler


Comment ? Encore un énième service de location de trottinettes électriques à Paris ? Hive est effectivement le huitième à s’installer dans la ville des lumières. Le Jeudi 7 mars 800 trottinettes sont d’ores et déjà mises à disposition à Paris, après un premier bilan de quelques mois satisfaisants à Lisbonne et Athènes. L’objectif, c’est d’atteindre les 100 000 unités dans toute l’Europe avant la fin de l’année 2019.  Lancé par l’alliance entre BMW et Daimler, l’accent semble être mis sur la sécurité et le bon entretien pour faire la différence.

La mobilité urbaine est un domaine dans lequel beaucoup semblent vouloir investir : pour Hive, BMW et Daimler ont versé pas moins d’un milliard d’euros. Avec les ambitions de la mairie de Paris de transformer le centre de la cité et ses alentours en une zone piétonne, ce pari sur l’avenir semble en effet bienvenu. Ces trottinettes veulent incarner la nouvelle solution pour une ville propre et verte. Elles jouent la carte de la propreté et de la réduction de la pollution dans les villes. Concrètement, elles vont bénéficier d’une charge 100 % énergie renouvelable pour coller on ne peut mieux aux politiques écoresponsables européennes qui se mettent petit à petit en place. Néanmoins, la nouvelle marque va collaborer avec une entreprise externe pour transporter vers les entrepôts et la rue les produits. Léa Kouyoumdjian, responsable du développement de Hive en France, se veut rassurante sur leur volonté de sensibiliser ses partenaires pour réussir à proposer une démarche la plus “verte” possible.

Il n’y a pas que l’énergie qui soit verte. La trottinette en elle-même porte la couleur verte pour attirer l’attention sur la route et éviter les mauvaises surprises, en plus de la sonnette manuelle et des lampes frontales. Assez génériques, mais à la construction solide, ces modèles ressemblent à ce qu’on connaît déjà avec un frein moteur, un frein arrière, un parquet antidérapant, une béquille, des roues larges de 20 cm, un régulateur de vitesse, un boitier externe pour intégrer les câbles, un cadre en aluminium…. et une application pour gérer leur utilisation et payer. Pour le moment, seule la carte bancaire est acceptée.

Disponibles 24/24H, ces moyens de locomotion reçoivent un traitement tout particulier de la part de mécaniciens formés. Chaque jour, elles retournent dans les entrepôts pour être vérifiées, contrôlées, réparées, remplacées, etc. L’intérêt c’est de garantir un maximum de sécurité pour les utilisateurs, mais aussi éviter de laisser se détériorer dans la ville les produits, ce qui est actuellement un véritable problème avec d’autres services.

Combien ça coûte ?

Le tarif fixe est de 1,15 centime d’euros par minute pour l’emprunt d’une trottinette profitant d’une autonomie de 40 km et d’une vitesse maximale de 24 km/h. Elles sont déjà disponibles à des emplacements stratégiques dans la capitale, près des sorties de métro.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.