Nokia 9 PureView : notre prise en main du smartphone à 5 caméras dorsales


Quelques années après le rachat de Nokia par HMD, voici le retour de la gamme tant appréciée par ses qualités photo : le Pureview. Ce numéro neuf semble en effet beaucoup miser sur ses caméras. Et pour cause, il compte pas moins de cinq capteurs photo à l’arrière ! Nous avons pu prendre en main quelques minutes le Nokia 9 Pureview, voici un premier avis.

Un parti pris symétrique

Le Nokia Preview 9 impressionne. Difficile de ne pas le reconnaître avec son dos perforé par cette roulette de capteurs. Le dos en verre apporte un vrai style premium à l’appareil, d’autant plus que ses finitions sont impeccablement soignées. Néanmoins, le revers de la médaille c’est la forte présence de traces de doigts. Sa surface est par ailleurs très lisse, même au niveau des capteurs grâce à l’emploi d’un verre Gorilla Glass. Le PureView est très agréable en main, notamment grâce à sa finesse et son dos très légèrement incurvé. Cependant, il fait l’impasse sur la prise jack et une seconde grille de haut parleur.

HMD a aussi soigné sa face avant. Pas d’encoche à l’horizon, mais un grand écran de 5,99 pouces Poled edge-to-edge QHD (2K, 1440 x 2880 pixels) et HDR10. Les couleurs nous ont paru plutôt naturelles avec un bon contraste et une luminosité maximale satisfaisante en intérieur. En revanche en extérieur sous le soleil, la lisibilité s’est avérée juste convenable. Le capteur d’empreintes se place lui sous l’écran. Ne comptez pas sur de l’ultrasonique, il s’agit de la technologie optique, un peu moins rapide.

Cinq caméras pour une photo parfaite ?

La marque finlandaise n’a pas gardé très longtemps le secret de ses cinq caméras. On aurait rêvé avoir un condensé de toutes les fonctionnalités actuelles : grand-angle, ultra-grand angle, capteur de profondeur pour l’effet bokeh des modes portraits, monochrome, zoom optique, etc. Mais non, Nokia a préféré inclure trois monochromes et deux couleurs pour réussir à absorber un maximum de lumière. De quoi a priori, toujours obtenir les meilleurs résultats dans n’importe quelle situation.

En plus de ces capteurs, on trouve un flash ainsi qu’un télémètre capable de mesurer efficacement la distance pour effectuer la mise au point. Nous avons pu pendant notre courte prise en main tester un peu l’appareil photo du smartphone. La qualité semble particulièrement à la hauteur des attentes : l’éclat des couleurs, le contraste, l’effet de profondeur et la délimitation des contours des sujets photographiés nous ont paru convaincants. Bien sûr, on ne demande qu’à tester plus en profondeur et dans plusieurs situations cette solution photo !

So 2018 ?

S’il pourrait faire la différence côté design et photo, qu’en est-il du reste de ses caractéristiques ? En intégrant autant de caméras, ce PureView semble prendre de l’avance sur la concurrence mais on ne peut pas en dire autant de ses performances. Eh oui, alors que la grande majorité des smartphones haut de gamme des autres marques misent cette année sur le Snapdragon 855, nouvelle puce mobile de Qualcomm, HMD reste sur du 845. Alors certes ce dernier reste puissant et ce retard s’explique par le fait que ce PureView est en gestation depuis un très long moment, mais il faut avouer que Nokia part avec ce petit handicap face à la concurrence. Son SoC est couplé à 6 Go de RAM et 128 Go de mémoire interne. Pas mal… pour un smartphone de 2018 ? Enfin, il profite du partenariat Android One comme il est désormais coutume pour les smartphones HMD.

Où l’acheter ?

Le Nokia 9 PureView sera commercialisé en France à la fin du mois de mars au prix de 699 euros.

Galerie Photo



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.