Seat Minimo : un quadricycle électrique taillé pour l’autopartage


Après Citroën et son Ami One présentée la semaine dernière, c’est au tour du constructeur ibérique de proposer sa vision de la mobilité urbaine de demain. Une fois encore, le concept se rapproche de ce que propose Renault avec sa Twizy depuis plusieurs années déjà : un véhicule de deux places à l’encombrement minimal (2,50 m de long et 1, 24 m de large) avec pour objectif de rester cantonné à des trajets urbains de courte distance (Seat parle d’une dizaine de kilomètres). La Minimo s’inscrit donc dans cette nouvelle catégorie de véhicules conçus pour les services d’autopartage. “La Minimo a été spécialement conçue pour la mobilité urbaine de demain, quand le trafic sera à quelques opérateurs qui seront capables d’offrir un véritable service“, dixit Luca de Meo, PDG de Seat.

Comme l’Ami One, le véhicule à la particularité d’être accessible aux jeunes de 16 ans n’ayant pas encore le permis de conduire. Seat précise que la Minimo sera dotée d’un système permettant de détecter l’âge de la personne à bord et de brider la vitesse maximale en conséquence. Si le conducteur à 16 ans, la vitesse sera de 45 km/h, s’il a 18 ans, la vitesse sera de 90 km/h.

Coté autonomie, la batterie devrait permettre environ 100 km de déplacements. En revanche, là où la Seat se distingue de la Citroën, c’est sur son système de recharge. Il était inconcevable pour les ingénieurs espagnols que les véhicules soient hors fonctionnement pendant près de deux heures pour recharger la batterie. Alors ils ont opté pour une solution qui n’est pas nouvelle, mais qui n’a pour l’heure jamais été mise en place : les batteries seront amovibles et interchangeables pour être rechargées indépendamment de la voiture.

Seat a déjà précisé que le concept donnera naissance à un modèle de série attendu en 2021 dont “la forme ne changera pas, mais les matériaux si“, précise le patron de Seat. Pas de doute, la mobilité urbaine est sur le point de se voir métamorphosée dans les années à venir.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.