Test Samsung Galaxy S10 : un format idéal au détriment de l’autonomie


Après notre test du Galaxy S10+ voici notre verdict concernant sa version plus réduite, le Galaxy S10. Contrairement aux modèles des années précédents, ils partagent enfin les mêmes modules photo arrière. Leurs différences se trouvent du côté du format, de l’écran et de la batterie. Porte étendard du premier constructeur de smartphone au monde, il doit faire face à une concurrence de plus en plus rude, notamment du côté de la photo. Mais la marque sud-coréenne a plus d’un tour dans son sac et peut compter sur expérience dans le marché des smartphones. Si votre cœur balance entre le S10 et le S10+, ce test devrait vous aiguiller !

Regardons avant toute chose les caractéristiques techniques du Galaxy S10.

Nom Samsung Galaxy S10
Ecran – 6,1 pouces
– Dynamic AMOLED
– HDR10+
– Always-on Display
Définition de l’écran – QHD+ (3040 × 1440)
– Résolution de 550 ppp
SoC – Exynos 9820
– GPU Mali-G76 MP12
– Gravure en 8 nm
Logiciel – Android 9.0 Pie
– Surcouche One UI
Mémoire vive – 8 Go
Mémoire interne 128 Go / 512 Go
Port Micro-SD Oui (jusqu’à 512 Go)
Batterie – 3400 mAh (non-amovible)
– Recharge sans-fil
– Recharge sans-fil inversée PowerShare
Appareil photo dorsal – Capteur principal de 12 MP
– FoV 77° et Double Ouverture f/2.4 et f/1.5
– Autofocus Dual Pixel
– Capteur téléphoto 2x de 12 MP
– FoV 45° et Ouverture F/2.4
– Capteur ultra grand-angle de 16 MP
– FoV 123° et Ouverture F/2.2
– Photo HDR automatique
– Capture vidéo UltraHD à 60fps
– Ralentis jusqu’à 960fps en 720p
– Stabilisation optique
– Mode Vidéo Action-Cam super stabilisé
Appareil photo frontal – 10 MP
– Ouverture f/1.9
– Smart Autofocus
– Reconnaissance des visages 2D
– HDR automatique
– Capture vidéo frontal en UltraHD à 30fps
Dimensions 149.9 x 70.4 x 7.8 mm
Poids 157 grammes
Carte SIM – 2 x nano-SIM (ou 1 × nano-SIM + carte micro-SD)
Capteur d’empreintes digitales Ultrasonique sous l’écran
Connectique – USB Type-C
– NFC
– WiFi 6 (802.11 a/b/g/n/ac/ax)
– Bluetooth 5.0
– 4G LTE Cat. 20
GPS A-GPS, GLONASS, BDS, Galileo
Prise jack Oui
Etanchéité à l’eau Oui (IP 68)
Coloris Noir, Blanc, Vert
Prix de lancement Edition Standard :
– 909 euros avec 128Go et 8Go de RAM
– 1159 euros avec 512Go et 8Go de RAM

Le Samsung S10 au meilleur prix

Petit pour les mains, grand pour les yeux

Je ne vais pas vous le cacher plus longtemps, je suis séduite par le format. Quand je l’ai eu pour la première fois dans les mains, j’ai laissé échappé un petit “oh” de surprise. C’est un grand dalle de 6,1 pouces et pourtant, il paraît presque compact aux côtés d’autres smartphones avec la même diagonale. Et pour cause, la surface de l’écran se trouve si bien optimisée que le boîtier ne paraît pas imposant. Cette impression se voit renforcée par des bordures fines grâce aux bords latéraux incurvés, un très fin menton et un simple trou pour la caméra avant. Une chose est sûre, difficile de le confondre avec un autre téléphone. Enfin, il pèse “seulement” 157 grammes.

Cette performance n’est pas juste belle à regarder. Un bon design est un design qui sert le confort et l’expérience utilisateur. Avec mes petites mains, je suis souvent contrainte d’utiliser les deux pour atteindre le haut de l’écran ou les boutons physiques. Avec le format du Galaxy S10, j’arrive à exécuter presque toutes les tâches d’une seule main ou du moins, sans effectuer de pirouettes avec mes doigts. L’utiliser au quotidien est un réel plaisir.

Le dos en verre attrape les traces de doigts et les salissures s’incrustent un peu trop facilement autour de ce triple module photo en relief. Attention par ailleurs où vous le posez car il glisse. Il a subi une vilaine chute dans ma cuisine. J’ai été surprise de ne voir aucune trace de cet incident ! Bien entendu, je doute qu’il résiste si bien en extérieur…

La position des touches est à demi bien pensée. Ou plutôt, bien pensée pour Samsung et un peu moins pour l’utilisateur. La touche de mise en tension ou verrouillage/déverrouillage se place sur la tranche droite : pas de problème. En revanche, à gauche, notre doigt tombe plus naturellement sur le fameux bouton dédié à Bixby, l’assistant intelligent de Samsung. Il aurait sans doute été vraiment plus agréable pour nous que sa position soit échangée avec celle plus utile du réglage du volume audio. Samsung souhaite vraiment nous pousser à utiliser Bixby. Malin de leur part et pas si gênant : cela nous pousse à rectifier la position de notre doigt, mais je n’ai pas eu vraiment la malencontreuse occasion de déclencher l’assistant par inadvertance. Ma cohabitation avec Bixby s’est plutôt bien déroulée, je reviendrai dessus un peu plus tard sur la partie dédiée à l’expérience logicielle.

Le capteur d’empreintes biométrique ultrasonique

Oubliez ce temps damné des Galaxy Note 8 et S9 où pour attraper le lecteur d’empreintes il fallait quasi systématiquement salir ses objectifs photo. Le S10 profite d’un capteur digital ultrasonique. Cette technologie se veut plus précise que les autres déjà rencontrées sur le Mi 9 par exemple. Et il faut dire qu’une fois enregistré, le résultat est quasi instantané. Je n’ai pas eu besoin ce petit laps de temps d’adaptation pour positionner correctement son pouce. Mon doigt tombe parfaitement dessus et il réussit à lire mes empreintes même si mon pouce se trouve un peu dévié par rapport à la position initiale et enregistrée. Plus rapide à réagir également, il n’est pas nécessaire d’appuyer longuement pour déverrouiller son écran. Je continue de penser que rien ne vaut la rapidité d’un capteur d’empreintes digitales plus traditionnel, mais je reste assez convaincue par celui de Samsung.

via GIPHY

Un écran somptueux

Intéressons-nous maintenant à l’écran de ce Galaxy S10. Samsung s’est toujours refusé de céder à la solution de l’encoche, quelque soit sa taille, pour étendre la surface de son écran La petite “bulle” – terme officiellement utilisé par le constructeur – s’invite sur le coin supérieur droit. Honor et son View 20 a été le premier à choisir le poinçon, mais ici on a une intégration et un cercle parfaits sur une belle dalle Amoled. Il ne gêne pas, on l’oublie facilement même pendant la lecture de vidéo ou les parties de jeux vidéo. Et puis, merci Internet, les fonds d’écran jouant de ce trou en fond désormais même un atout qui ne manque pas de style. Autre petit fait qui fait son effet : quand la reconnaissance faciale se met en route, un petit liseré apparaît autour de la caméra frontale.

Que dire sinon de son écran ? Samsung est un maître en matière de fabrication d’écran usant de la technologie Oled. Une perfection avec un contraste infini, des couleurs vives et naturelles, une luminosité irréprochable même sous le soleil… Vous pouvez même recalibrer les couleurs et la température ou encore choisir entre le profil au rendu naturel ou plus vif. Comme bon vous semble !



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.