Tokyo 2020 : Des médailles intégralement en métaux recyclés


5 000 médailles vont être produites pour la compétition qui se déroulera en 2020. En avril 2017, le pays annonçait produire des médailles à 100% recyclées. Pour limiter l’impact écologique de l’événement, les organisateurs ont lancé un appel au don. Les Japonais devaient ainsi donner leurs vieux appareils électroniques pour que les métaux précieux soient prélevés. Parmi les produits demandés, on retrouve les téléphones portables et ordinateurs. Le comité avait estimé que “30,3 kilos d’or, 4,100 kilos d’argent et 2,700 kilos de bronze” seraient nécessaires à la création de ces médailles. En octobre dernier, le comité avait annoncé avoir récolté la totalité du Bronze, mais appelait à continuer de donner. Fin novembre le nombre de produits récolté s’élevait à 47.488 tonnes de produits.

Un objectif atteint

Les organisateurs sont optimistes et décident de stopper la campagne fin mars, estimant que d’ici là le nombre de produits collectés devrait suffire à compléter les 10 % d’or restant ainsi que les 15 % de besoin en argent. La France a elle aussi mis sa pierre à l’édifice puisque l’ambassade française au Japon avait offert 311 cartes électroniques de téléphones parisiens usagés.

Rappelons que ce n’est pas la première fois qu’une telle initiative voit le jour. Au Brésil, 30 % des médailles étaient issues de matériaux recyclés. Mais la création de médailles à 100 % recyclées est inédite. Peut-être que cette initiative inspirait la France pour les Jeux olympiques de 2024. Philippe Starck serait en développement d’une médaille divisible pour coller le plus au slogan “#MadeForSharing.”



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.