Un iceberg faisant deux fois la taille de New York est sur le point de se détacher en Antarctique


Source : @NASA

Un iceberg de 1 700 kilomètres carrés – selon l’estimation donnée par la NASA – est en train de se détacher de la barrière de Brunt, en Antarctique. C’est l’observatoire de la Terre de la NASA qui fait la constatation d’une vive accélération d’une fracture qui s’étend du Sud vers le Nord ces derniers mois.

Cette fracture est observée par l’agence spatiale américaine depuis 1986, mais elle ne posait pas problème outre mesure tant que sa progression restait limitée. Le plus inquiétant, c’est que cette fracture est sur le point d’en rencontrer une autre, surnommée « fissure Halloween » et qui s’étend quant à elle d’Ouest en Est. Leur rencontre provoquera inévitablement le détachement de cet immense iceberg de la barrière de Brunt.

Source : @NASA

Un phénomène courant, mais qui reste inquiétant

La séparation d’un iceberg de sa barrière de glace est en réalité un phénomène plutôt courant en Antarctique. Malgré sa taille qui peut paraître gigantesque, environ deux fois la taille de New York tout de même, « il ne se classera même pas dans le top 20 » des plus gros icebergs en Antarctique d’après la NASA.

En revanche, « cela pourrait être le plus grand iceberg qui se sépare de la barrière de Brunt depuis le début des observations en 1915 », d’après l’agence spatiale américaine. Les chercheurs craignent ainsi que ce détachement puisse avoir des conséquences à long terme pour la barrière, et qu’il ne déclenche d’autres séparations.

Par ailleurs, l’accélération du processus inquiète les chercheurs. Alors qu’ils n’avaient pas observé d’évolution anormale depuis 1915, la fracture s’est étendue bien plus rapidement ces dernières années.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.