Une nouvelle messagerie facture 1 centime par caractère envoyé


crédits : expensivechat

Expensive Chat c’est une messagerie payante qui vous facturera 1 centime de dollars le caractère. Marc Köhlbrugge, qui est à l’origine de ce service, l’a pensée comme une expérimentation. C’est à Motherboard qu’il explique son projet. “C’est une expérience sociale pour voir ce qui se passe lorsqu’un chat n’est pas gratuit pour tous, mais que chaque message coûte de l’argent, sonnant et trébuchant”. Une chose est sûre dès les premières minutes passées sur le site, il apparaît clairement que la publicité a envahi la plateforme. On retrouve parmi elle parfois des messages qui se perdent dans le flot continu, mais qui n’ont jamais ou rarement de réponses. Avec 144 personnes en ligne, on est bien loin du succès des autres messageries du type qui sont elles gratuites.

Nouveau modèle économique

À l’heure où la gratuité du web pose de plus en plus de questions, l’initiative de cet entrepreneur néerlandais fait débat. Dans un premier temps, il ne s’en cache pas, le développeur récupère l’intégralité des fonds récoltés. Les 345 dollars qu’affiche actuellement le compteur iront directement dans sa poche. “Pour être honnête la raison, j’ai commencé car je pensais que ça serait une manière amusante de me faire de l’argent” a-t-il expliqué à Motherboard dans un DM Twitter. Sachez donc que pour dire “bonjour”, vous aurez besoin d’un peu moins de 7 centimes, beaucoup plus que nos amis anglophones qui ne déboursent pas plus de deux centimes pour un simple “Hi”.

Si le but de Marc Köhlbrugge était de faire parler de lui, on peut dire que c’est réussi. Celui qui avait déjà affirmé avoir récolté 40 000 dollars après le lancement de Work in Progress (une autre plateforme du genre), annonce vouloir développer de nouvelles fonctionnalités et utilités, comme la mise en place d’un chat avec des célébrités qui permettrait de récolter de l’argent pour des associations. En attendant, le site ne propose pas une messagerie de meilleure qualité, bien au contraire. On se retrouve face à des spams et peu d’interaction.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.