Voici à quoi ressemble la console de développement de la Scorpio, conçue pour choyer les développeurs


La machine à communiquer autour de la Scorpio, le nom de code de la prochaine Xbox, a bel et bien été lancée par Microsoft. Après avoir dévoilé les caractéristiques techniques de la console la semaine dernière, voici que Redmond a invité Gamasutra à découvrir « en avant-première », le kit de développement de la console.

L’opération de séduction de Microsoft continue. Après les hardcores gamers (pardon, hyperjoueurs) la semaine dernière avec les caractéristiques techniques complètes de la console diffusée par Digital Foundry, c’est aujourd’hui aux développeurs que Microsoft s’adresse par l’intermédiaire du très sérieux et très professionnel Gamasutra.

Voici donc à quoi ressemble la console que reçoivent actuellement une poignée de développeurs afin d’optimiser leurs futures productions au projet Scorpio. Il s’agit d’un gros bloc blanc qui rappelle beaucoup la Xbox One S. Principale particularité esthétique : un écran OLED qui permet d’afficher des paramètres techniques, comme le framerate. On trouve également trois ports USB et des boutons aux fonctionnalités inconnues.

Un petit air de Xbox One S

Le design de ce devkit n’est officiellement pas représentatif de ce à quoi ressemblera le projet Scorpio lorsqu’il sera commercialisé. Ce devkit permet toutefois de constater qu’il ne dispose pas d’alimentations externes (comme c’était le cas sur la première Xbox One), mais que cette dernière, de 330 Watts sur ce kit de développement, est bien à l’intérieur du boitier.

Ce devkit est également un joli monstre de puissance, bien plus performant que le sera la console finale. Il embarque ainsi 24 Go de RAM (contre 12 pour la version grand public), un GPU doté de 44 unités de calculs (contre 40 sur la version commerciale) et d’un SSD de 1 To (contre un disque dur de 1 To sur la Scorpio). La puissance de calcul de kit de développement est ainsi de 6,6 TFLOPS, contre 6 TFLOPS sur la console finale.

Un câble de transfert bien pratique pour les développeurs

Surtout, ce devkit est doté d’un câble spécial permettant de transférer plus rapidement des données. L’intérêt ? Il va permettre aux développeurs de migrer en quelques minutes des builds de jeu vers le kit de développement. Certains développeurs de Microsoft affirment ainsi que l’opération, qui pouvait prendre jusqu’à 45 minutes auparavant, se fait désormais en quelques minutes. Microsoft annonce des transferts de 100 Go de données réalisés en 4 minutes.

Rappelons pour terminer que l’on ne connaît toujours pas la date de sortie officielle de la Scorpio. Mais Microsoft a d’ores et déjà annoncé sur son blog que de nouvelles informations concernant sa prochaine console seront dévoilées lors du prochain E3. Rendez-vous mi-juin, donc pour en savoir plus.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.