Xiaomi prévoit de tripler le nombre de ses boutiques européennes


C’est à l’occasion du Mobile World Congress que Xiaomi, cinquième vendeur mondial de Smartphone, a annoncé pendant une interview accordée à CNBC, vouloir tripler son nombre de boutiques en Europe d’ici fin 2019. Alors que la société comptait moins de 50 magasins dans toute l’Europe fin 2018, elle envisage d’en ouvrir une centaine de plus d’ici fin 2019. Ce serait une ascension fulgurante puisque la première boutique avait été ouverte seulement en 2017 en Espagne.

Une cible de choix

Xiaomi semble se détourner du marché américain pour s’intéresser à celui de l’Europe : « c’est une cible vraiment importante pour nous » confie Wang Xiang, vice-président chez Xiaomi, avant de préciser que « le marché américain est très différents des autres ». En effet, l’Amérique du Nord représente un marché compliqué. Ils ont un système de distribution alambiquée qui peut être difficile à appréhender pour des entreprises extérieures. De plus, certaines agences de renseignements américaines sont très méfiantes et cela pousse certaines sociétés à abandonner les contrats.

Si les téléphones chinois étaient connus pour leurs appareils bas de gamme et à faible coût, la donne semble s’inverser au cours de ces dernières années. Ils ont montré qu’ils étaient capables de surpasser des mastodontes comme Samsung ou Apple. Ils envisagent ainsi de progressivement se multiplier entre les mains des européens.

Les marques chinoises comme Xiaomi, Huawei ou encore Oppo s’imposent de plus en plus sur le continent. Au cours du trimestre dernier, selon Canalys, les marques chinoises représentaient 32% des livraisons de smartphones en Europe. La stratégie semble donc payante puisqu’elles accroissent ainsi significativement leur part de marché mondiale.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.